un-nouveau-pigment-bleu-non-synthétique
La longue recherche d’une alternative naturelle aux colorants alimentaires bleus artificiels a peut-être pris fin avec la découverte d’un pigment bleu dans le chou qui peut faire l’affaire.

Un pigment bleu dans le chou

Les pigments bleus sont rarement présents dans les ressources naturelles telles que les plantes et les roches, ce qui signifie que la plupart des produits bleus – y compris les bonbons, les boissons, les comprimés de médicaments, les cosmétiques et les vêtements – doivent être fabriqués à l’aide de colorants bleus synthétiques.
Ces colorants synthétiques sont généralement fabriqués à partir de produits pétrochimiques, ce qui suscite des inquiétudes quant à leur impact sur l’environnement et à leur sécurité en tant qu’additifs alimentaires.
Les scientifiques ont passé des décennies à chercher des alternatives naturelles. Maintenant, Pamela Denish, de l’université de Californie, à Davis, et ses collègues ont trouvé dans le chou rouge un pigment similaire au colorant alimentaire artificiel bleu brillant FCF ou E133.
Ce pigment bleu naturel – un type de molécule d’anthocyanine – n’est présent qu’en petites quantités dans le chou rouge. Les chercheurs ont toutefois découvert qu’ils pouvaient en produire de plus grandes quantités en traitant les anthocyanes de couleur rouge dominante présentes dans le chou rouge avec une enzyme spécialement conçue pour les transformer en bleu.

Ils ont fabriqué de la crème glacée bleue

L’équipe a utilisé ce nouveau pigment bleu pour fabriquer de la crème glacée bleue, du glaçage pour beignets et des lentilles enrobées de sucre. Ces produits ont conservé leur couleur bleue lorsqu’ils ont été stockés pendant 30 jours dans des conditions ambiantes.
Des tests de sécurité doivent être effectués avant que ce colorant bleu naturel puisse être utilisé dans les aliments, mais Kumi Yoshida de l’université de Nagoya au Japon, l’un des auteurs de cette étude, affirme qu’il est peu probable qu’il ait des effets néfastes sur la santé. « Les anthocyanes du chou rouge ont une très longue histoire dans nos régimes alimentaires », dit-elle.

Le bleu est rare dans la nature

La raison pour laquelle la couleur bleue est si rare dans la nature est que des structures moléculaires complexes sont nécessaires pour absorber les bonnes longueurs d’onde de la lumière afin de donner un aspect bleu, explique Rebecca Robbins du Mars Wrigley Global Innovation Center aux États-Unis, qui a également participé à cette étude. « Il faut un certain nombre de caractéristiques moléculaires spécifiques », explique-t-elle.
Cette recherche a été publiée dans Science Advances.
Source : New Scientist
Crédit photo sur Unsplash : Sebastian Coman Photography