trater-apnée-du-sommeil-réduit-le-risque-de-démence
Une nouvelle étude révèle que les personnes âgées qui ont reçu un traitement par pression positive des voies respiratoires, prescrit pour l’apnée obstructive du sommeil (AOS) sont moins susceptibles de développer la maladie d’Alzheimer et d’autres types de démence.

La pression positive des voies respiratoires

Des chercheurs du Michigan Medicine’s Sleep Disorders Centers ont analysé les demandes de remboursement de plus de 50 000 bénéficiaires de Medicare âgés de 65 ans et plus chez qui un AOS avait été diagnostiqué. Dans cette étude représentative au niveau national, ils ont examiné si les personnes ayant eu recours à un traitement par pression positive des voies aériennes étaient moins susceptibles de recevoir un nouveau diagnostic de démence ou de déficience cognitive légère au cours des trois années suivantes, par rapport aux personnes n’ayant pas eu recours à la pression positive des voies aériennes.
« Nous avons trouvé une association significative entre l’utilisation de la pression positive des voies respiratoires et un risque plus faible d’Alzheimer et d’autres types de démence sur trois ans, ce qui suggère que la pression positive des voies respiratoires peut protéger contre le risque de démence chez les personnes atteintes d’une AOS », déclare l’auteur principal Galit Levi Dunietz, professeur adjoint de neurologie et épidémiologiste du sommeil.

La santé cognitive des personnes âgées

Ces résultats soulignent l’impact du sommeil sur la fonction cognitive. « S’il existe une relation de cause à effet entre le traitement d’une AOS et le risque de démence, comme le suggèrent nos résultats, le diagnostic et le traitement efficace d’une AOS pourraient jouer un rôle-clé dans la santé cognitive des personnes âgées », déclare la chercheuse principale de cette étude, Tiffany J. Braley, professeure associée de neurologie.
Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil est une affection dans laquelle les voies aériennes supérieures s’affaissent à plusieurs reprises au cours de la nuit, empêchant une respiration normale pendant le sommeil. L’AOS est associé à diverses autres affections neurologiques et cardiovasculaires, et de nombreuses personnes âgées présentent un risque élevé d’une AOS. Et la démence est également répandue, puisque environ 47 millions de personnes en sont actuellement atteintes sur la planète, selon l’OMS.
Cette recherche a été publiée dans Sleep.
Source : University of Michigan
Crédit photo : StockPhotoSecrets

Traiter l'apnée du sommeil réduit le risque de démencemartinBiologie
Une nouvelle étude révèle que les personnes âgées qui ont reçu un traitement par pression positive des voies respiratoires, prescrit pour l'apnée obstructive du sommeil (AOS) sont moins susceptibles de développer la maladie d'Alzheimer et d'autres types de démence. La pression positive des voies respiratoires Des chercheurs du Michigan Medicine's Sleep...