fumer-du-cannabis-nuit-gravement-à-la-vision
Une étude réalisée par l’université de Grenade indique que fumer du cannabis altère de manière significative les principales fonctions visuelles, telles que l’acuité visuelle, la sensibilité aux contrastes, la vision tridimensionnelle (stéréopsie), la capacité de mise au point et la sensibilité à l’éblouissement. Pourtant, plus de 90 % des consommateurs pensent que la consommation de cannabis n’a aucun effet sur leur vision, ou seulement un léger effet.

Fumer du cannabis altère les fonctions visuelles

Un groupe de chercheurs du département d’optique de l’université de Grenade (UGR) a étudié les effets de la consommation de cannabis sur divers paramètres visuels par rapport à l’effet que les consommateurs eux-mêmes perçoivent comme ayant un effet sur leur vision.
Cette étude est dirigée par Carolina Ortiz Herrera et Rosario González Anera. Son auteur principal, est Sonia Ortiz Peregrina. Dans cette étude, un essai visuel exhaustif a été réalisé sur 31 consommateurs de cannabis, à la fois lorsqu’ils n’avaient consommé aucune substance au préalable et également lorsqu’ils étaient sous l’effet de la drogue. Les chercheurs ont également étudié la perception par les participants des effets visuels de la consommation de cette drogue.
Les résultats ont montré qu’après la consommation, les aspects visuels tels que l’acuité visuelle, la sensibilité aux contrastes, la vision tridimensionnelle (stéréopsie), la capacité de mise au point et la sensibilité à l’éblouissement se sont considérablement détériorés. Malgré cela, tous les sujets n’ont pas signalé une détérioration de leur vision après avoir fumé du cannabis.
En effet, 30 % ont déclaré que leur vision n’avait pas du tout souffert, tandis que 65 % ont répondu qu’elle ne s’était que légèrement détériorée. Les auteurs notent que le paramètre visuel qui pourrait être le plus fortement lié à la perception de l’effet visuel par les utilisateurs est la sensibilité au contraste.

Mener des campagnes de sensibilisation

Cette étude a révélé un effet négatif sur tous les paramètres visuels évalués, l’effet du cannabis sur certains des paramètres étant analysé pour la première fois dans cette recherche. Ces résultats, ainsi que le manque de conscience que les participants ont présenté sur la déficience visuelle causée par le fait de fumer du cannabis, indiquent la nécessité de mener des campagnes de sensibilisation, car cette détérioration visuelle peut représenter un danger lors de l’exécution de tâches quotidiennes.
De plus, rappelons que le Canada a rendu légale cette drogue et qu’aux États-Unis, plusieurs États ont également rendu le cannabis légal, ou s’apprêtent à le faire. Cette étude, pour ces deux pays prend alors tout son sens.
Cette recherche a été publiée dans Scientific Reports.
Source : University of Granada
Crédit photo : Pexels