un-patch-aide-à-former-des-vaisseaux-sanguins
Les vaisseaux sanguins apportent des nutriments et de l’oxygène à chaque organe de notre corps. Il est difficile de les remettre complètement dans leur état d’origine lorsqu’ils sont endommagés par un infarctus du myocarde ou une maladie ischémique grave. Cela s’explique par le fait que divers facteurs de croissance angiogénique doivent être appliqués successivement afin de restaurer la structure vasculaire.

Appliquer des facteurs de croissance

Récemment, une équipe de recherche de POSTECH a mis au point une nouvelle plate-forme de patchs adhésifs qui peut délivrer efficacement des facteurs de croissance, formant des vaisseaux sanguins de manière spatio-temporelle en utilisant la protéine adhésive de moule (MAP); un matériau bio-adhésif fabriqué à partir des moules inoffensives pour les humains.
Une équipe de recherche de POSTECH dirigée par le professeur Hyung Joon Cha et le Dr Tae Yoon Park a mis au point un patch adhésif délivrant des médicaments en utilisant deux formulations – des microparticules à base de coacervats et des hydrogels réticulés par activation lumineuse – qui peuvent être produites en grande quantité. L’équipe a vérifié leur efficacité dans la régénération des tissus, y compris la néovascularisation, en utilisant un modèle de rat pour l’infarctus du myocarde et un modèle de plaie d’excision incapable d’auto-guérison.
L’équipe de recherche a produit des microparticules en encapsulant et en réticulant instantanément le facteur de croissance dérivé des plaquettes (PDGF) nécessaire à l’angiogenèse de phase tardive, pendant le processus de formation de microgouttelettes de coacervat formées par l’interaction électrostatique du PDGF et de l’acide hyaluronique.

Un hydrogel réticulé à base de MAP

En outre, ces microparticules chargées de PDGF et le facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGF) requis pour le facteur angiogénique de phase initiale, sont simultanément encapsulés dans un hydrogel réticulé à base de MAP, séparés spatialement et montés les deux facteurs facilement et rapidement.
Cette nouvelle plateforme induisant l’angiogenèse a montré que le PDGF était sécrété et délivré 1,9 fois plus tard dans le temps malgré sa taille plus petite que le VEGF. En outre, l’équipe a confirmé que cette plateforme permet une réticulation instantanée, de sorte qu’elle peut facilement adhérer même à des surfaces courbes irrégulières.
« Nous avons développé une nouvelle plateforme capable de délivrer des facteurs angiogéniques de manière spatio-temporelle en utilisant la propriété de formulation du MAP, un biomatériau original », a remarqué le professeur Hyung Joon Cha qui se consacre depuis longtemps à l’étude du MAP. « Il est très important que nous ayons confirmé la récupération fonctionnelle au-delà de la néovascularisation effective en l’appliquant à un modèle animal réel d’infarctus du myocarde et à un modèle de peau gravement endommagée. »

Des biomatériaux inoffensifs

« Ce patch sera applicable avec succès aux maladies chroniques et ischémiques dans un environnement similaire. » Il ajoute avec enthousiasme : « cette plateforme peut jouer un rôle-clé sur le marché du traitement de la néovascularisation car elle utilise des biomatériaux biocompatibles et inoffensifs pour le corps humain. »
Cette étude a été publiée dans Biomaterials.
Source : Pohang University of Science and Technology
Crédit photo : Pixabay

Un patch aide à former des vaisseaux sanguinsmartinbiothechnologie
Les vaisseaux sanguins apportent des nutriments et de l'oxygène à chaque organe de notre corps. Il est difficile de les remettre complètement dans leur état d'origine lorsqu'ils sont endommagés par un infarctus du myocarde ou une maladie ischémique grave. Cela s'explique par le fait que divers facteurs de croissance...