des-étoiles-éjectent-énormes-quantité-de-matière
Plus d’étoiles que jamais ont été observées éjectant d’énormes salves de particules chargées électriquement dans l’espace. Il sera important d’en savoir plus sur ce comportement pour comprendre si les planètes en orbite autour de ces étoiles sont potentiellement habitables ou non.

Comprendre ce comportement

Les étoiles comme notre soleil sont connues pour produire des éjections de masse coronale, d’énormes éruptions de particules chargées électriquement provenant de l’atmosphère extérieure et causées par des instabilités du champ magnétique de l’étoile. Elles sont souvent associées à des éruptions solaires, des éclairs de lumière résultant du réalignement explosif de champs magnétiques tordus.
Alors que nous avons été en mesure d’observer les éruptions sur d’autres étoiles semblables au Soleil avec une relative facilité, les éjections de masse coronale ont été plus difficiles à repérer car elles sont cachées par l’éclat de l’étoile. Maintenant, Astrid Veronig, de l’université de Graz en Autriche, et ses collègues ont utilisé une nouvelle méthode pour repérer 21 éjections de ce type. « Il s’agit d’un nombre de détections supérieur à celui de toutes les études précédentes », explique Astrid Veronig.
Les chercheurs ont utilisé les données historiques de trois télescopes spatiaux pour étudier les émissions d’ultraviolets et de rayons X de plus de 200 étoiles. Ces émissions à haute énergie proviennent uniquement de l’atmosphère extérieure d’une étoile, appelée couronne, où les températures atteignent des millions de degrés.

Des implications potentielles pour l’habitabilité

Dans 13 étoiles, dont la plupart ressemblent à notre Soleil, les chercheurs ont observé des baisses de ces émissions pouvant durer jusqu’à 10 heures, et 21 événements de ce type ont été repérés. Ils affirment que ces baisses sont le résultat d’éjections de masse coronale qui projettent des matériaux de l’étoile dans l’espace, réduisant ainsi la masse de la couronne.
Dans certains cas, ces éjections étaient énormes. « Les événements les plus forts ont entraîné une diminution [des émissions d’UV et de rayons X] de 50 % », explique Veronig. Dans chaque cas, on pense que la couronne a ensuite récupéré sa masse en quelques heures ou quelques jours, en se basant sur les études de notre Soleil.
On espère que cette méthode pourra être utilisée pour identifier les éjections de masse coronale d’autres étoiles à l’avenir. Cela pourrait nous donner des informations essentielles sur l’activité d’autres étoiles semblables au Soleil, avec des implications potentielles pour l’habitabilité des planètes en orbite autour d’elles.
Si une étoile libère une très forte éjection de masse coronale et qu’une planète située dans la ligne de tir est suffisamment proche, « vous pouvez chasser toute l’atmosphère de la planète », déclare Veronig.
Cette recherche a été publiée dans Nature Astronomy.
Source : New Scientist
Crédit photo : Rawpixel

Des étoiles éjectent d'énormes quantités de matièremartinEspace
Plus d'étoiles que jamais ont été observées éjectant d'énormes salves de particules chargées électriquement dans l'espace. Il sera important d'en savoir plus sur ce comportement pour comprendre si les planètes en orbite autour de ces étoiles sont potentiellement habitables ou non. Comprendre ce comportement Les étoiles comme notre soleil sont connues...