un-capteur-mesure-le-degré-de-démangeaison
Vous avez des démangeaisons ? Un capteur portable permet d’en mesurer l’intensité en mesurant la fréquence à laquelle vous vous grattez. Les démangeaisons sont associées à de nombreuses maladies et, dans certains cas, elles peuvent être débilitantes, mais il est difficile de diagnostiquer les démangeaisons chroniques, car il n’existe aucun moyen objectif de mesurer ce que l’on ressent.

Un capteur portable 

Maintenant, Steve Xu, de l’université Northwestern dans l’Illinois, et ses collègues ont créé un capteur souple et étanche à cet effet. Il se colle sur le dos de la main dominante d’une personne et mesure le mouvement de son grattage, tout en captant les ondes sonores générées par les ongles sur la peau.
« Si vous deviez vous gratter en l’air, il ne s’agirait pas d’un véritable grattage, mais le mouvement serait identique », explique M. Xu. « Notre capteur est capable de distinguer les deux et c’est quelque chose que les systèmes qui ont été essayés auparavant ne peuvent tout simplement pas faire. »
Xu le qualifie de « pansement intelligent » et affirme qu’il peut être porté pendant sept jours avant de devoir être rechargé. Il utilise un algorithme d’apprentissage automatique pour déterminer quand les gens se grattent, que l’équipe l’a entraîné en donnant le dispositif à 10 hommes et femmes en bonne santé.
L’équipe a ensuite testé ce capteur sur un groupe de deux hommes et neuf femmes, âgés de quatre à 24 ans, tous atteints d’eczéma, une affection qui provoque des démangeaisons intenses et entraîne des troubles chroniques du sommeil chez environ 60 % des enfants concernés.

Une précision de 99 % des cas

Ils ont comparé les performances de cet algorithme avec les enregistrements des caméras infrarouges qui ont filmé les participants se grattant la nuit alors qu’ils portaient ces capteurs, et ont constaté que les évaluations des démangeaisons correspondaient dans 99 % des cas.
« Les patients n’ont même pas besoin de se rendre à l’hôpital parce que c’est sans fil, et toutes les informations seront transmises directement à l’ordinateur du médecin. Et le patient est à la maison, donc c’est plus naturel qu’à l’hôpital », explique M. Liu.
Selon M. Xu, l’appareil pourrait également être utilisé pour suivre le succès des traitements et tester l’efficacité des médicaments lors de leur conception.
Cette recherche a été publiée dans Science Advances.
Source : New Scientist
Crédit photo : StockPhotoSecrets