des-couleurs-changeantes-indiqueraient-une-panne
Même si certaines personnes pensent que les voitures électriques peuvent rouler éternellement, leurs moteurs s’usent avec le temps. Selon une nouvelle étude, des colorants spéciaux pourraient permettre aux conducteurs et aux mécaniciens de savoir quand ce moment est sur le point d’arriver.

Des colorants spéciaux 

Les moteurs électriques des automobiles et d’autres appareils contiennent des fils de cuivre étroitement enroulés, qui sont recouverts d’une résine isolante. En raison de facteurs tels que la chaleur produite par le moteur, cette résine devient de plus en plus fragile au fil du temps. Elle finit par se fissurer et se rompre, et le moteur doit alors être remplacé.
Malheureusement, avant d’en arriver là, il n’existe aucun moyen simple de déterminer le degré de dégradation de cette résine. Maintenant des scientifiques de l’université allemande Martin Luther de Halle-Wittenberg – et de l’entreprise de matériaux isolants Elantas – ont récemment découvert que quatre résines couramment utilisées libèrent toutes progressivement un type spécifique d’alcool en réponse à la chaleur.
Les chercheurs ont expérimenté différents colorants qui se lient à cet alcool sans compromettre les propriétés fonctionnelles de la résine. Ils ont finalement choisi un colorant qui brille habituellement en rouge-orange lorsqu’il est exposé à la lumière ultraviolette, mais qui devient vert lorsqu’il est lié à l’alcool. Plus la quantité d’alcool est présente et plus le colorant devient vert.

Un colorant qui devient vert

Les chercheurs ont expérimenté différents colorants qui se lient à cet alcool sans compromettre les propriétés fonctionnelles de la résine. Ils ont finalement choisi un colorant qui brille habituellement en rouge-orange lorsqu’il est exposé à la lumière ultraviolette, mais qui devient vert lorsqu’il est lié à l’alcool. Plus la quantité d’alcool est présente et plus le colorant devient vert.
On envisage maintenant que les moteurs électriques puissent être équipés non seulement d’une résine contenant ce colorant, mais aussi des dispositifs de lecture optique compacts, qui vérifieraient périodiquement l’état de cette résine. Si cette résine se dégrade en regardant ce dispositif, le propriétaire du véhicule serait alerté.
Un tel système pourrait épargner aux conducteurs des pannes en bord de la route, et il pourrait également garantir que les moteurs encore fonctionnels ne sont pas remplacés prématurément sur la base d’une simple estimation de leur durée de vie.
Cette recherche a été publiée dans Advanced Materials.
Source : Martin Luther University Halle-Wittenberg
Crédit photo : Pexels