éthanol-de-maïs-réduit-empreinte-carbone-et-les-GES
Une étude menée par des chercheurs du laboratoire national Argonne du ministère américain de l’énergie (DOE) révèle que l’utilisation de l’éthanol de maïs réduit l’empreinte carbone et diminue les gaz à effet de serre.

L’éthanol

Cette étude analyse la production d’éthanol de maïs aux États-Unis de 2005 à 2019, les années où la production a plus que quadruplé. Les scientifiques ont évalué l’intensité des émissions de gaz à effet de serre (GES) de l’éthanol de maïs (parfois appelée intensité carbonique ou IC) pendant cette période et ont constaté une réduction de 23 % de l’IC.
Selon les scientifiques d’Argonne, la production d’éthanol de maïs a augmenté au cours de cette période, passant de 6,1 à 57 milliards de litres. Les politiques de soutien aux biocarburants, telles que la norme sur les carburants renouvelables de l’Agence de protection de l’environnement et la norme sur les carburants à faible teneur en carbone de la Californie, ont contribué à cette augmentation. Ces deux programmes fédéraux et étatiques évaluent les émissions de GES sur le cycle de vie des filières de production de carburant pour calculer les avantages de l’utilisation de carburants renouvelables.
Pour évaluer les émissions, les scientifiques utilisent un processus appelé analyse du cycle de vie, ou ACV, qui est la méthode standard pour comparer l’impact relatif des émissions de GES entre différentes filières de production de carburant.
« Depuis la fin des années 1990, les études d’ACV ont démontré les avantages de la réduction des émissions de GES de l’éthanol de maïs comme alternative à l’essence », a noté Michael Wang, scientifique principal chez Argonne, et qui est l’un des principaux chercheurs de cette étude. « Cette nouvelle étude montre la tendance continue à la baisse des émissions de GES grâce à l’éthanol de maïs ».

Des statistiques complètes sur la culture du maïs

« La filière de production d’éthanol de maïs – tant en matière de culture de maïs que de bioraffineries – a beaucoup évolué depuis 2005 », a observé Uisung Lee, analyste à Argonne et premier auteur de cette étude. M. Lee a souligné que cette étude s’appuyait sur des statistiques complètes sur la culture du maïs fournies par le ministère américain de l’agriculture et sur la production d’éthanol à partir de données de référence de l’industrie.
Hoyoung Kwon, l’un des coauteurs, a déclaré que les rendements en grains du maïs américain se sont améliorés de 15 %, atteignant 168 boisseaux par acre, bien que les apports d’engrais soient restés constants et que l’intensité des apports d’engrais par boisseau de maïs récolté ait diminué : une réduction de 7 % de l’utilisation d’azote et de 18 % de l’utilisation de potasse.
May Wu, un autre coauteur, a ajouté que les rendements en éthanol ont augmenté de 6,5 %, avec une réduction de 24 % de la consommation d’énergie des usines d’éthanol.

Il peut jouer un rôle essentiel

« Avec l’augmentation du volume total et la réduction des valeurs d’IC de l’éthanol de maïs entre 2005 et 2019, l’éthanol de maïs a entraîné une réduction totale des GES de plus de 500 millions de tonnes entre 2005 et 2019 », a souligné Wang. « Pour les États-Unis, les biocarburants comme l’éthanol de maïs peuvent jouer un rôle essentiel dans la réduction de notre empreinte carbone. »
Cette recherche a été publiée dans Biofuels, Bioproducts and Biorefining,
Source : Argonne National Laboratory
Crédit photo : iStock

L'éthanol de maïs réduit l'empreinte carbone et les GESmartinSociété
Une étude menée par des chercheurs du laboratoire national Argonne du ministère américain de l'énergie (DOE) révèle que l'utilisation de l'éthanol de maïs réduit l'empreinte carbone et diminue les gaz à effet de serre. L'éthanol Cette étude analyse la production d'éthanol de maïs aux États-Unis de 2005 à 2019, les années...