la-thérapie-par-cellule-car-t--traite-le-cancer-du-sein
Les chercheurs de Peter Mac développent une nouvelle méthode potentielle pour rendre la thérapie CAR-T plus efficace contre le cancer du sein et d’autres cancers solides. La thérapie par cellules CAR-T est un type d’immunothérapie dans lequel les cellules immunitaires du patient sont collectées et modifiées, avant d’être réinjectées au patient pour combattre son cancer.

Modifier les cellules CAR-T

Mais les cellules CAR-T contiennent également un gène qui peut supprimer cette réponse immunitaire. « Le cancer détourne ces voies pour interrompre une réponse immunitaire qui serait autrement bénéfique », explique le Dr Paul Beavis, l’un des principaux auteurs de cette étude.
En utilisant une technique d’édition des gènes connue sous le nom de CRISPR, le Dr Beavis et son équipe ont pu montrer qu’en éliminant ce gène, la thérapie par cellules CAR T était beaucoup plus efficace pour combattre le cancer du sein.
Bien que cette recherche n’ait été menée jusqu’à présent qu’à l’aide de souris et de cellules CAR T humaines dans des modèles de souris, le Dr Beavis est convaincu qu’elle a le potentiel pour passer à des essais cliniques, en particulier parce que le type de procédures qu’ils ont utilisées a été utilisé dans des essais cliniques ailleurs.
De plus, c’est une bonne nouvelle pour Karen Gill, habitante de Shepparton et défenseur des consommateurs de la recherche. Mme Gill est l’une des fondatrices du Pink Ribbon Brunch du Shepparton News, qui se déroule chaque année depuis une quinzaine d’années en mémoire d’une ancienne employée du Shepparton News qui a perdu son combat contre le cancer du sein, et elle travaille avec le Dr Beavis depuis 2017.

L’objectif zéro décès grâce à la recherche

Grâce à la collecte de fonds au profit de la National Breast Cancer Foundation (NBCF), l’événement soutient directement les recherches du Dr Beavis. Pour Mme Gill, l’impact de la recherche est clair. « Ce n’est qu’avec des recherches comme celles de Paul que nous avons une chance d’atteindre l’objectif de la NBCF, à savoir aucun décès dû au cancer du sein d’ici 2030 », dit-elle.
Le Dr Sam Oakes, directeur de la recherche et de l’investissement de la NBCF, déclare : « le cancer du sein est le cancer le plus fréquemment diagnostiqué en Australie, avec 1 femme sur 7 diagnostiquée au cours de sa vie. Depuis la création de la NBCF en 1994, le taux de survie à cinq ans pour le cancer du sein est passé de 76 % à 91 %, en grande partie grâce à la recherche.
« Nous sommes fiers de soutenir des chercheurs de classe mondiale comme le Dr Beavis, dont l’utilisation d’une technologie de pointe impliquant la thérapie CAR-T contribuera directement à la mise au point d’options de traitement plus efficaces et, en fin de compte, à l’arrêt des décès dus au cancer du sein », déclare le Dr Oakes.
Cette recherche a été publiée dans Nature Communications.
Source : Peter MacCallum Cancer Centre
Crédit photo : iStock

La thérapie par cellules CAR-T traite le cancer du seinmartinbiothechnologie
Les chercheurs de Peter Mac développent une nouvelle méthode potentielle pour rendre la thérapie CAR-T plus efficace contre le cancer du sein et d'autres cancers solides. La thérapie par cellules CAR-T est un type d'immunothérapie dans lequel les cellules immunitaires du patient sont collectées et modifiées, avant d'être réinjectées...