une-nouvelle-approche-contre-le-cancer
Un médicament activé par la lumière, capable de pénétrer dans les cellules cancéreuses et bactériennes et de les tuer sans nuire aux cellules saines voisines, a été testé avec succès sur des poissons zèbres et des cellules en laboratoire.

Le SeNBD tue les cellules cancéreuses

Les scientifiques ont découvert que la combinaison de la minuscule molécule anticancéreuse avec un composé chimique alimentaire pouvait inciter les cellules cancéreuses à ingérer le médicament. Cette molécule, appelée SeNBD, est plus petite que les traitements photosensibles existants, ce qui signifie qu’elle peut traverser les défenses de la cellule cancéreuse beaucoup plus facilement.
Le couplage du médicament avec un composé alimentaire est la clé de son succès. Pour survivre, les cellules doivent consommer des composants chimiques de la nourriture – appelés métabolites – tels que des sucres et des acides aminés pour obtenir de l’énergie. Les cellules cancéreuses et bactériennes sont gourmandes et ont tendance à consommer des concentrations plus élevées et différents types de métabolites que les cellules saines. Associer le SeNBD à un métabolite en fait une proie idéale pour les cellules nuisibles.
Jusqu’à présent, la plupart des médicaments activés par la lumière étaient plus gros que des métabolites, ce qui signifie que les cellules cancéreuses et bactériennes ne les reconnaissent pas comme une nourriture normale. Les chercheurs de l’université d’Édimbourg, qui ont inventé le SeNBD, le comparent à un cheval de Troie et décrivent son effet comme celui d’une ogive métabolique.
Les cellules nocives ingèrent le médicament lié sans être alertées de sa nature toxique. En plus d’être suffisamment petit pour pénétrer dans les cellules, le SeNBD est également un type de médicament appelé photosensibilisateur, ce qui signifie qu’il ne tue les cellules qu’après avoir été activé par la lumière visible.

Une médecine de précision

L’activation du médicament par la lumière signifie qu’un chirurgien peut décider exactement où il veut que le médicament soit actif, réduisant les risques d’attaque des tissus sains et prévenant le type d’effets secondaires, comme la perte de cheveux, causés par d’autres médicaments anticancéreux.
« Cette recherche représente une avancée importante dans la conception de nouvelles thérapies qui peuvent être activées simplement par l’irradiation lumineuse, ce qui est généralement très efficace. Le SeNBD est l’un des plus petits photosensibilisateurs jamais fabriqués et son utilisation comme « cheval de Troie » ouvre de nombreuses perspectives.
« Ce « Cheval de Troie » ouvre de nombreuses nouvelles possibilités en médecine interventionnelle pour tuer les cellules nocives sans affecter les tissus sains environnants », déclare le professeur Marc Vendrell, de l’université d’Édimbourg.
« Avec le SeNBD, nous pouvons combiner un médicament activé par la lumière avec la nourriture que les cellules cancéreuses et bactériennes consomment normalement. Cela signifie que nous pouvons délivrer notre « cheval de Troie » directement par la porte d’entrée de la cellule plutôt que d’essayer de trouver un moyen de contourner les défenses de la cellule », explique le Dr Sam Benson, de l’université d’Édimbourg.

Tester si cette approche est sûre 

Les chercheurs affirment que des tests supplémentaires sont nécessaires pour montrer si cette approche est une méthode sûre et rapide pour traiter les cancers de stade précoce et les bactéries résistantes aux médicaments. Cette étude a été réalisée sur des poissons zèbres et des cellules humaines.
Cette recherche a été publiée dans Nature Communications.
Source : University of Edinburgh
Crédit photo : iStock

Une nouvelle approche contre le cancermartinbiothechnologie
Un médicament activé par la lumière, capable de pénétrer dans les cellules cancéreuses et bactériennes et de les tuer sans nuire aux cellules saines voisines, a été testé avec succès sur des poissons zèbres et des cellules en laboratoire. Le SeNBD tue les cellules cancéreuses Les scientifiques ont découvert que la...