COVID-19-les-sénolytiques-réduisent-les-symptômes
Les chercheurs de la Mayo Clinic et leurs collègues de l’Université du Minnesota ont montré que le COVID-19 exacerbe l’impact néfaste des cellules sénescentes dans l’organisme. Dans des études précliniques, les médicaments sénolytiques découverts à Mayo ont réduit de manière significative l’inflammation, la maladie et la mortalité dues à l’infection par le COVID-19 chez des souris âgées.

Les médicaments sénolytiques

Les cellules sénescentes contribuent à de nombreux aspects du vieillissement et de la maladie, notamment l’inflammation et de multiples maladies chroniques. Sur la base de l’hypothèse de l’amplificateur/du rhéostat des cellules sénescentes développée à Mayo, les scientifiques ont cherché à découvrir comment le COVID-19 provoque une mortalité beaucoup plus élevée chez les personnes âgées et les personnes atteintes de malades chroniques.
Ils ont montré que les cellules sénescentes humaines ont une réponse amplifiée à la protéine S du SARS, ce qui provoque une production accrue de facteurs provoquant une inflammation et des lésions tissulaires par les cellules sénescentes.
Les chercheurs ont également constaté que les souris âgées infectées par des virus, notamment un coronavirus apparenté au SARS-CoV-2 selon un modèle mis au point à l’université du Minnesota, présentaient une réaction amplifiée, avec une augmentation des cellules sénescentes, une inflammation et une mortalité de près de 100 %.

Des résultats surprenants

Lorsque les chercheurs ont traité des souris similaires – avant ou après l’infection – avec des sénolytiques, des médicaments qui éliminent sélectivement les cellules sénescentes de l’organisme, le résultat a été inverse. Les anticorps antiviraux ont augmenté, tandis que les signes d’inflammation et les cellules sénescentes ont diminué de manière significative, de même que la mortalité, de sorte que la survie des souris âgées et infectées s’est rapprochée de celle des souris plus jeunes.
Les chercheurs suggèrent que la réduction de la charge existante de cellules sénescentes chez les patients âgés ou souffrant d’une maladie chronique pourrait accroître leur résilience et diminuer leur risque de mourir d’infections virales, notamment du SARS-CoV-2. Trois essais cliniques de ce type sont actuellement en cours.

Les sénolytiques pour ceux qui ne peuvent pas recevoir un vaccin

« Même si l’utilisation des vaccins est de plus en plus répandue, les sénolytiques pourraient être utiles à ceux qui ne peuvent pas recevoir le vaccin, et en particulier aux personnes âgées vivant dans une maison de retraite et souffrant de comorbidités ou de problèmes d’immunité », explique James Kirkland, directeur du Kogod Center on Aging et, auteur principal de cette étude pour la Mayo Clinic. Cette étude suggère que les sénolytiques pourraient également améliorer la réponse des personnes âgées aux vaccins et les aider à combattre les infections bactériennes et autres infections virales.
Cette recherche a été publiée dans Science.
Source : Mayo Clinic
Crédit photo : StockPhotoSecrets 

COVID-19 : les sénolytiques réduisent les symptômesmartinBiologie
Les chercheurs de la Mayo Clinic et leurs collègues de l'Université du Minnesota ont montré que le COVID-19 exacerbe l'impact néfaste des cellules sénescentes dans l'organisme. Dans des études précliniques, les médicaments sénolytiques découverts à Mayo ont réduit de manière significative l'inflammation, la maladie et la mortalité dues à...