étrange-découvere-de-boules-glacées-dans-espace
Deux mystérieuses et gigantesques boules de gaz glacées ont été découvertes dans l’espace, et elles pourraient modifier notre compréhension de la formation des étoiles. Takashi Onaka, de l’université Meisei au Japon, et son équipe ont découvert ces objets en analysant les données recueillies par le vaisseau spatial AKARI, un observatoire japonais qui a examiné la Voie lactée dans l’infrarouge des années 1980 jusqu’à ce qu’il subisse une panne électrique en 2011.

Une découverte importante

On ne sait pas exactement ce que sont ces boules, ni même à quelle distance elles se trouvent, mais la distance qui les sépare lorsqu’elles apparaissent dans le ciel suggère qu’elles n’ont aucun lien entre elles. Elles semblent être des sphères de la taille d’une étoile, constituées de gaz de monoxyde de carbone mélangé à des glaces de dioxyde de carbone et d’eau, le tout contenant une source d’énergie plus chaude.
Les chercheurs affirment que rien de tel n’a été observé auparavant. Ils pensent avoir repéré des étoiles en cours de création ou des étoiles normales qui se cachent derrière un nuage interstellaire particulier.
Ces deux idées posent problème. Ces boules ressemblent à une jeune étoile typique, mais les étoiles évoluent généralement en amas et ces objets ne se trouvent pas dans une région de formation d’étoiles connue. Nous avons déjà vu des étoiles isolées, mais nous savons très peu de choses à leur sujet, notamment comment elles se sont déplacées depuis leur lieu de leur naissance, explique M. Onaka.

Deux mystères à résoudre

Si ces objets sont effectivement de jeunes étoiles, cela pourrait avoir des implications majeures sur la fréquence de formation des étoiles dans la Voie lactée, car cela signifie que nous avons sous-estimé ou négligé certaines pouponnières stellaires. « S’il s’agit vraiment d’objets stellaires jeunes, cela pourrait changer notre compréhension du taux de naissance des étoiles et donc affecter l’évolution des galaxies », déclare Onaka.
Si, toutefois, ces objets ne sont que deux étoiles ordinaires cachées derrière des nuages interstellaires, il y a un autre mystère à résoudre. De tels nuages sont courants, mais ces deux-là semblent être exceptionnellement denses et isolés. Leur étude pourrait nous aider à mieux comprendre la composition de l’espace interstellaire, explique M. Onaka.
Rene Oudmaijer, de l’université de Leeds, au Royaume-Uni, estime que ce serait une découverte très importante si ces boules s’avéraient être des étoiles en évolution. « Cela pourrait signifier que de jeunes objets stellaires se sont échappés de leur lieu de naissance à très grande vitesse, ce qui impliquerait que nous avons peut-être manqué une catégorie importante d’objets », dit-il. « Cela pourrait même signifier que nos théories de la formation des étoiles doivent être revues ».

Elles seront étudiées par un radiotélescope 

Tyler Pauly, de l’Institut scientifique du télescope spatial dans le Maryland, est moins certain que ces objets sont inhabituels, car il pourrait y avoir des scénarios que l’équipe d’Onaka n’a pas écartés. « Je crains qu’il soit difficile de tirer des conclusions dans un sens ou dans l’autre, car beaucoup d’étoiles et de nuages denses résident dans le plan galactique, et donc la ligne de visée peut être encombrée », dit-il.
M. Onaka prévoit d’utiliser un grand radiotélescope pour étudier ces objets. Il explique que les étoiles en évolution sont généralement entourées de gaz plus chauds qui peuvent ne pas apparaître dans les données infrarouges, mais qui devraient être détectés par ces radiotélescopes. Une telle détection suggérerait que ces objets sont probablement de jeunes objets stellaires.
Cette recherche a été pré-publiée dans arXiv.
Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

L'étrange découverte de boules glacées dans l'espacemartinEspace
Deux mystérieuses et gigantesques boules de gaz glacées ont été découvertes dans l'espace, et elles pourraient modifier notre compréhension de la formation des étoiles. Takashi Onaka, de l'université Meisei au Japon, et son équipe ont découvert ces objets en analysant les données recueillies par le vaisseau spatial AKARI, un...