IA-améliore-les-traitements-des-troubles-du-sommeil
Les difficultés de sommeil, l’apnée du sommeil et la narcolepsie font partie des troubles du sommeil dont souffrent des milliers de Danois. En outre, on estime que l’apnée du sommeil n’est pas diagnostiquée chez près de 200 000 Danois.

Un algorithme d’intelligence artificielle

Dans une nouvelle étude, des chercheurs du département d’informatique de l’université de Copenhague ont collaboré avec le centre danois de médecine du sommeil de l’hôpital danois Rigshospitalet pour mettre au point un algorithme d’intelligence artificielle susceptible d’améliorer les diagnostics, les traitements et notre compréhension globale des troubles du sommeil.
« Cet algorithme est d’une précision extraordinaire. Nous avons effectué plusieurs tests au cours desquels ses performances ont rivalisé avec celles des meilleurs médecins au monde dans ce domaine », déclare Mathias Perslev.
Aujourd’hui, l’examen des troubles du sommeil commence généralement par l’admission dans une clinique du sommeil. Là, le sommeil nocturne d’une personne est surveillé à l’aide de divers instruments de mesure. Un spécialiste des troubles du sommeil examine ensuite les 7 à 8 heures de mesures du sommeil nocturne du patient.
Le médecin divise manuellement ces 7 à 8 heures de sommeil en intervalles de 30 secondes, qui doivent tous être classés en différentes phases de sommeil, telles que le sommeil paradoxal, le sommeil léger, le sommeil profond, etc. Il s’agit d’un travail fastidieux que l’algorithme peut effectuer en quelques secondes.
« Ce projet nous a permis de prouver que ces mesures peuvent être effectuées de manière très sûre grâce à l’apprentissage automatique – ce qui a une grande importance. En économisant de nombreuses heures de travail, beaucoup plus de patients peuvent être évalués et diagnostiqués efficacement », explique Poul Jennum, professeur de neurophysiologie.

Des données provenant de plusieurs sources

En collectant des données provenant de diverses sources, les chercheurs à l’origine de cet algorithme ont pu garantir une fonctionnalité optimale. Au total, 20 000 nuits de sommeil provenant des États-Unis et d’un grand nombre de pays européens ont été recueillies et utilisées pour entraîner cet algorithme.
« Nous avons recueilli des données sur le sommeil sur plusieurs continents, dans des cliniques du sommeil et des groupes de patients. Le fait que cet algorithme fonctionne bien dans des conditions aussi diverses est une percée importante », expliquent Mathias Perslev et Christian Igel, qui ont dirigé ce projet sur le plan informatique, ajoutant : « Parvenir à ce type de généralisation est l’un des plus grands défis de l’analyse des données médicales. »
Ils souhaitent que cet algorithme serve à aider les médecins et les chercheurs du monde entier à en savoir plus sur les troubles du sommeil. Ce logiciel d’analyse du sommeil est disponible gratuitement sur sleep et peut être utilisé par n’importe qui, n’importe où – y compris dans les endroits où il n’y a pas de clinique du sommeil au coin de la rue.

Pour une possible utilisation clinique

Les chercheurs travaillent maintenant avec des médecins danois pour que ce logiciel et l’algorithme soient approuvés pour une utilisation clinique.
Cette recherche a été publiée dans npj Digital Medicine.
Source : University of Copenhagen – Faculty of Science
Crédit photo : PXhere

martinI.A.
Les difficultés de sommeil, l'apnée du sommeil et la narcolepsie font partie des troubles du sommeil dont souffrent des milliers de Danois. En outre, on estime que l'apnée du sommeil n'est pas diagnostiquée chez près de 200 000 Danois. Un algorithme d'intelligence artificielle Dans une nouvelle étude, des chercheurs du département...