des-extraterrestres-en-orbite-autour-de-1402 étoiles-pourraient-nous-observer

Des extraterrestres pourraient nous observer. Une étude des systèmes stellaires situés à environ 325 années-lumière de la Terre a révélé que 1 715 d’entre eux ont été ou seront dans la bonne position pour repérer notre planète avec les mêmes techniques que celles que nous utilisons pour trouver des exoplanètes, et 75 des plus proches pourraient même détecter les ondes radio que nous envoyons constamment dans l’Univers.

Des extraterrestres pourraient nous observer

La façon la plus simple de repérer une planète en dehors de notre système solaire est de la voir passer entre nous et son étoile, bloquant ainsi une partie de la lumière de cette dernière. Lisa Kaltenegger, de l’université Cornell de New York, et Jackie Faherty, de l’American Museum of Natural History de New York, ont examiné les données du télescope spatial Gaia sur la position et le mouvement des étoiles proches afin de déterminer lesquelles pourraient trouver la Terre de cette manière.

Ils ont trouvé 1402 étoiles qui sont actuellement dans la bonne position pour voir la Terre passer devant le Soleil, plus 313 qui étaient dans cette position dans le passé et 319 qui le seront un jour.

Ils ont effectué des simulations extrapolant les mouvements de ces étoiles sur une période de 10 000 ans, et le temps moyen pendant lequel un membre donné de l’échantillon pourrait voir la Terre au cours de cette période est de 6 914 ans – ce qui laisse largement le temps de nous remarquer, si des habitants de ces systèmes stellaires disposent de télescopes suffisamment puissants. Soixante-quinze de ces systèmes sont également suffisamment proches pour détecter les ondes radio que nous avons émises depuis la Terre au cours des 100 dernières années.

500 mondes dans la zone habitable

Les chercheurs estiment qu’il pourrait y avoir plus de 500 mondes rocheux orbitant dans la « zone habitable » de ces 1715 étoiles, où la vie telle que nous la connaissons pourrait être possible. Nous connaissons déjà certains d’entre eux, dont quelques-uns sont célèbres – par exemple, le système TRAPPIST-1, qui abrite sept planètes de taille terrestre, pourra voir la Terre à partir de l’année 3663 et jusqu’aux environs de l’année 6034.

Kaltenegger souligne que ces exoplanètes seraient de bonnes cibles dans notre recherche de vie intelligente. « Ces mondes pourraient valoir la peine d’être plus étudiés, car nous savons qu’ils peuvent nous voir », déclare Kaltenegger. « Qui aurait le plus intérêt à nous envoyer un signal ? Ceux qui auraient pu nous trouver. »

Cette recherche a été publiée dans Nature.

Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay