les-antiacides-améliorent-le-contrôle-de-la-glycémie-des-diabétiques

Les antiacides améliorent le contrôle de la glycémie chez les diabétiques mais n’ont aucun effet sur la réduction du risque de diabète dans la population, selon une nouvelle méta-analyse.

Les personnes diabétiques

Le diabète de type 2 est un problème de santé publique mondial qui touche près de 10 % de la population mondiale. Les médecins peuvent prescrire des changements de régime et de mode de vie, des médicaments contre le diabète ou de l’insuline pour aider les diabétiques à mieux gérer leur glycémie, mais des données récentes indiquent que les médicaments antiacides courants en vente libre constituent un autre moyen d’améliorer la glycémie.

« Notre recherche a démontré que la prescription d’antiacides en complément des soins standard était supérieure au traitement standard pour réduire les taux d’hémoglobine A1c (HbA1c) et la glycémie à jeun chez les personnes diabétiques », a déclaré l’auteur de l’étude, Carol Chiung-Hui Peng, M.D., du campus Midtown du centre médical de l’Université du Maryland à Baltimore.

« Pour les personnes non diabétiques, la prise d’antiacides n’a pas modifié de manière significative leur risque de développer cette maladie », a déclaré l’auteur de cette étude, le docteur Huei-Kai Huang.

Les inhibiteurs de la pompe à protons

Les chercheurs ont réalisé une méta-analyse sur les effets des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) – un type de médicament antiacide couramment utilisé – sur la glycémie des personnes diabétiques et sur la question de savoir si ces médicaments pouvaient prévenir l’apparition du diabète dans la population en générale.

Cette analyse comprenait sept études (342 participants) pour le contrôle de la glycémie et cinq études (244 439 participants) pour le risque d’apparition du diabète. Les chercheurs ont constaté que les antiacides peuvent réduire le taux d’HbA1c de 0,36 % chez les personnes diabétiques et abaisser la glycémie à jeun de 10 mg/dl sur la base des résultats de sept essais cliniques. Pour les personnes non diabétiques, les résultats des cinq études ont montré que les antiacides n’avaient aucun effet sur la réduction du risque de développer un diabète.

Ils améliorent le contrôle de la glycémie

« Les personnes diabétiques doivent savoir que ces antiacides couramment utilisés peuvent améliorer le contrôle de leur glycémie, et les prestataires de soins pourraient tenir compte de cet effet hypoglycémiant lorsqu’ils prescrivent ces médicaments à leurs patients », a déclaré l’auteur de cette étude, Kashif Munir, professeur associé à la division d’endocrinologie, de diabète et de nutrition de l’école de médecine de l’université du Maryland à Baltimore

Cette recherche a été publiée dans The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism.

Source : The Endocrine Society
Crédit photo : StockPhotoSecrets