un-pacemaker-qui-se-dissout-dans-le-corps

Des scientifiques ont mis au point un nouveau type de stimulateur cardiaque temporaire qui n’a jamais besoin d’être retiré, ce qui pourrait considérablement alléger la charge des patients se remettant d’une opération cardiaque. Ce dispositif, une première mondiale, élimine le plomb et les batteries au profit de matériaux entièrement biocompatibles, et peut donc se dissoudre de manière inoffensive dans l’organisme une fois qu’il a rempli sa fonction.

Un stimulateur cardiaque biocompatible

Mis au point par des scientifiques des universités Northwestern et George Washington, ce nouveau dispositif est un type de stimulateur cardiaque temporaire conçu pour ramener le rythme cardiaque à la normale après une blessure ou une opération cardiaque. En général, la stimulation cardiaque temporaire consiste à coudre des électrodes sur le muscle cardiaque, qui sont reliées à un boîtier externe et qui doivent être retirées chirurgicalement quelques jours ou semaines plus tard, une fois le rythme normal rétabli.

Outre le stress et l’inconfort d’une procédure de suivi invasive, ce processus peut entraîner des complications rares mais graves, telles que des infections, des caillots sanguins, des tissus endommagés ou même voir les fils se loger dans le tissu cicatriciel.

« Au lieu d’utiliser des fils qui peuvent s’infecter et se déloger dans les cicatrises, nous pouvons implanter ce stimulateur cardiaque biocompatible sans sonde », explique le Dr Rishi Arora, cardiologue qui a codirigé cette étude. « Le circuit est implanté directement à la surface du cœur et nous pouvons l’activer à distance. Sur une période de plusieurs semaines, ce nouveau type de stimulateur cardiaque se « dissout » ou se dégrade de lui-même, ce qui permet de ne pas devoir retirer physiquement les électrodes du stimulateur. Il s’agit potentiellement d’une victoire majeure pour les patients postopératoires ».

La vitesse à laquelle il se dissout peut être contrôlée

Les scientifiques ont jusqu’à présent testé ce dispositif sur des cœurs de souris, de rats, de lapins et de canidés, ainsi que sur des modèles humains, où il s’est avéré efficace pour stimuler des cœurs de tailles différentes. Il est intéressant de noter que la vitesse à laquelle il se dissout peut être contrôlée par sa composition et son épaisseur, ce qui permet à l’équipe de dicter le nombre exact de jours pendant lesquels ce stimulateur cardiaque reste fonctionnel.

« Le matériel placé dans le cœur ou à proximité présente des risques d’infection et d’autres complications », explique John A. Rogers, qui a dirigé le développement de ce dispositif. « Nos stimulateurs cardiaques transitoires sans fil surmontent les principaux inconvénients des dispositifs temporaires traditionnels en éliminant le besoin de sondes percutanées pour les procédures d’extraction chirurgicale – offrant ainsi un potentiel de réduction des coûts et d’amélioration des résultats dans les soins aux patients. Ce type de dispositif inhabituel pourrait représenter l’avenir de la technologie de stimulation temporaire. »

Cette recherche a été publiée dans Nature Biotechnology.

Source : Northwestern University
Crédit photo : StockPhotoSecrets

Un pacemaker qui se dissout dans le corpsmartinTechnologie
Des scientifiques ont mis au point un nouveau type de stimulateur cardiaque temporaire qui n'a jamais besoin d'être retiré, ce qui pourrait considérablement alléger la charge des patients se remettant d'une opération cardiaque. Ce dispositif, une première mondiale, élimine le plomb et les batteries au profit de matériaux entièrement...