les-dinosaures-étaient-en-déclin-avant-la-fin

La mort des dinosaures, il y a 66 millions d’années, a été causée par l’impact d’un énorme astéroïde sur la Terre. Cependant, les paléontologues continuent de débattre pour savoir s’ils étaient déjà en déclin ou non avant l’impact.

La disparition des dinosaures

Dans une nouvelle étude, une équipe internationale de scientifiques, dont l’université de Bristol, montre qu’ils étaient déjà en déclin depuis dix millions d’années avant le coup fatal.

L’auteur principal, Fabien Condamine, un chercheur du CNRS de l’Institut des sciences de l’évolution de Montpellier (France), a déclaré : « nous avons examiné les six familles de dinosaures les plus abondantes pendant toute la durée du Crétacé, soit de 150 à 66 millions d’années, et nous avons constaté qu’elles évoluaient toutes, qu’elles se développaient et qu’elles étaient manifestement prospères. Puis, il y a 76 millions d’années, elles ont connu un brusque ralentissement. Leurs taux d’extinction ont augmenté et, dans certains cas, le taux d’origine de nouvelles espèces a chuté. »

L’équipe a utilisé des techniques de modélisation bayésienne pour tenir compte de plusieurs types d’incertitudes, telles que des archives fossiles incomplètes, des incertitudes sur la datation des fossiles et des incertitudes sur les modèles d’évolution. Chaque modèle a été exécuté des millions de fois afin de prendre en compte toutes ces sources d’erreurs possibles et de déterminer si les analyses convergeaient vers le résultat le plus probable.

Des preuves de déclin avant l’impact

Guillaume Guinot, également de l’Institut des sciences de l’évolution de Montpellier, qui a participé aux calculs, ajoute : « dans tous les cas, nous avons trouvé des preuves du déclin avant l’impact de l’astéroïde.

« Nous avons également examiné le fonctionnement des écosystèmes des dinosaures, et il est apparu clairement que les espèces phytophages avaient tendance à disparaître en premier, ce qui rendait les derniers écosystèmes des dinosaures instables et susceptibles de s’effondrer si les conditions environnementales devenaient dommageables. »

Phil Currie, coauteur de cette étude, de l’Université d’Edmonton (Alberta, Canada), a déclaré : « nous avons utilisé plus de 1 600 enregistrements soigneusement vérifiés de dinosaures à travers le Crétacé.

« Je collecte des dinosaures en Amérique du Nord, en Mongolie, en Chine et dans d’autres régions depuis un certain temps, et j’ai constaté d’énormes améliorations dans notre connaissance des âges des formations rocheuses contenant des dinosaures. Cela signifie que les données ne cessent de s’améliorer. Le déclin des dinosaures au cours de leurs dix derniers millions d’années est logique, et c’est d’ailleurs la partie la mieux échantillonnée de leur registre fossile, comme le montre notre étude. »

Deux facteurs ont causé ce déclin

Le professeur Mike Benton de l’école des sciences de la Terre de l’université de Bristol, un autre coauteur, a ajouté : « dans les analyses, nous avons exploré différents types de causes possibles du déclin des dinosaures. Il est apparu clairement qu’il y avait deux facteurs principaux : d’abord, les climats globaux devenaient plus froids, ce qui rendait la vie plus difficile aux dinosaures qui dépendaient probablement des températures chaudes.

« Ensuite, la disparition des herbivores a rendu les écosystèmes instables et propices à une cascade d’extinctions. Nous avons également constaté que les espèces de dinosaures à la durée de vie plus longue étaient plus susceptibles de s’éteindre, ce qui reflète peut-être le fait qu’elles ne pouvaient pas s’adapter aux nouvelles conditions sur Terre. »

Fabien Condamine ajoute :  » ce fut un moment important dans l’évolution de la vie. Le monde avait été dominé par les dinosaures pendant plus de 160 millions d’années, et alors qu’ils déclinaient, d’autres groupes ont commencé leur ascension vers la domination, y compris les mammifères.

Les mammifères ont pris leur place

« Les dinosaures étaient pour la plupart si énormes qu’ils ne savaient probablement pas que les petits mammifères à fourrure étaient là, dans les sous-bois. Mais le nombre d’espèces de mammifères a commencé à augmenter avant la disparition des dinosaures, et après l’impact, ils ont eu l’occasion de construire de nouveaux types d’écosystèmes que nous voyons aujourd’hui. »

Cette recherche a été publiée dans Nature Communications.

Source : University of Bristol
Crédit photo : Pixabay

Les dinosaures étaient en déclin avant la finmartinPréhistoire
La mort des dinosaures, il y a 66 millions d'années, a été causée par l'impact d'un énorme astéroïde sur la Terre. Cependant, les paléontologues continuent de débattre pour savoir s'ils étaient déjà en déclin ou non avant l'impact. La disparition des dinosaures Dans une nouvelle étude, une équipe internationale de scientifiques,...