le-changement-climatique-affecte-la-couleur-des-libellules-mâles

Le changement climatique pourrait rendre les libellules mâles d’Amérique du Nord moins colorées, ce qui pourrait également les rendre moins attirants sexuellement pour les femelles.

Une différence de la coloration selon le climat

Michael Moore, du Living Earth Collaborative et de l’université de Washington à Saint Louis (Missouri), et ses collègues ont examiné des centaines de milliers d’enregistrements de libellules représentant 319 espèces d’Amérique du Nord et les ont comparés aux climats d’origine de ces insectes. Ils ont constaté que plus la région était fraîche, plus la coloration des ailes des mâles de chaque espèce était foncée et élaborée.

L’équipe s’est ensuite concentrée sur 10 espèces de libellules dont l’aire de répartition géographique est particulièrement étendue en Amérique du Nord. Ils ont examiné 2700 photographies de ces espèces téléchargées sur la plateforme scientifique communautaire iNaturalist. Cette étude a révélé que, même au sein d’une espèce de libellule, les mâles avaient des ailes moins colorées dans les climats plus chauds.

C’est logique, car les ailes colorées absorbent davantage de lumière solaire – et deviennent plus chaudes – que les ailes sans couleur. En fait, les motifs colorés peuvent élever la température des ailes de plus de 2 °C, endommageant ainsi le tissu alaire, ce qui peut même entraîner la mort par surchauffe. Mais cela suggère également qu’à mesure que le climat se réchauffe, les libellules mâles ont plus de chances de survivre si elles ont des ailes moins colorées.

« Il est très probable que les libellules perdront une partie modérée de la coloration de leurs ailes en s’adaptant à des températures plus chaudes associées au changement climatique », déclare Moore. « Cela devient une question de coût-bénéfice ».

Des ailes moins colorées durant les années chaudes

Enfin, les chercheurs ont examiné de plus près la façon dont leurs 10 espèces cibles ont changé dans un passé récent. Ils ont découvert que les libellules mâles photographiées entre 2005 et 2019 avaient tendance à avoir des ailes moins colorées durant les années chaudes et plus colorées les années plus fraîches. Cela implique que lorsqu’il fait plus chaud, seules les libellules mâles moins colorées survivent.

Les libellules femelles ont également des ailes colorées, mais elles sont moins susceptibles de perdre leur couleur lors des années plus chaudes. Cela peut s’expliquer par le fait que les femelles préfèrent se cacher à l’ombre tandis que les mâles volent au Soleil.

Mais cela suggère également que les libellules pourraient rencontrer des problèmes à l’avenir. Si les femelles colorées trouvent les mâles plus pâles moins attrayants, elles peuvent refuser de s’accoupler avec eux, explique Moore. Pire encore, les femelles pourraient commencer à avoir du mal à reconnaître les mâles de leur propre espèce et s’accoupler par erreur avec des mâles d’une autre espèce. « Cela arrive déjà parfois, et la progéniture ne s’en sort pas très bien, ce serait donc une conséquence plutôt néfaste », dit Moore.

Cette recherche a été publiée dans PNAS.

Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

Le changement climatique affecte la couleur des libellules mâlesmartinChangement Climatique
Le changement climatique pourrait rendre les libellules mâles d'Amérique du Nord moins colorées, ce qui pourrait également les rendre moins attirants sexuellement pour les femelles. Une différence de la coloration selon le climat Michael Moore, du Living Earth Collaborative et de l'université de Washington à Saint Louis (Missouri), et ses collègues...