les-statines-réduiraient-la-gravité-du-covid-19

Dans une nouvelle étude de la faculté de médecine de l’Université de Californie à San Diego, des chercheurs ont confirmé que les patients prenant des médicaments à base de statines présentaient un risque de décès à l’hôpital de 41 % inférieur à ceux qui n’en prenaient pas. Ces résultats s’appuient sur des recherches antérieures menées à l’UC San Diego Health en 2020.

Les statines pour réduire le taux de cholestérol

Les statines sont couramment utilisées pour réduire le taux de cholestérol sanguin en bloquant les enzymes du foie responsables de la fabrication du cholestérol. Elles sont largement prescrites : selon des recherches antérieures 93 % des patients qui utilisent un médicament pour réduire le taux de cholestérol utilisent une statine.

« Face à ce virus au début de la pandémie, il y avait beaucoup de spéculations autour de certains médicaments qui affectent le récepteur ACE2 de l’organisme, notamment les statines, et de la possibilité qu’ils influencent le risque de COVID-19 », a déclaré Lori Daniels, auteur principal de cette étude, professeur et directeur de l’unité de soins intensifs cardiovasculaires.

« À l’époque, nous pensions que les statines pouvaient inhiber l’infection par le SARS-CoV-2 grâce à leurs effets anti-inflammatoires et à leurs capacités de liaison, ce qui pourrait potentiellement arrêter la progression du virus. »

Une analyse de 10 541 patients

Les chercheurs ont analysé les dossiers médicaux anonymisés de 10 541 patients admis pour le COVID-19 sur une période de neuf mois, de janvier à septembre 2020, dans 104 hôpitaux différents. « À partir de ces données, nous avons effectué des analyses plus poussées, car nous avons tenté de contrôler les conditions médicales coexistantes, le statut socio-économique et les facteurs hospitaliers », a déclaré Daniels. « Ce faisant, nous avons confirmé nos conclusions antérieures selon lesquelles les statines sont associées à un risque réduit de décès par le COVID-19 chez les patients hospitalisés pour cette maladie. »

Dans cette étude, des techniques d’appariement statistique ont été utilisées pour comparer les résultats des patients qui ont pris des statines avec ceux de patients similaires qui n’en ont pas pris.

« Nous avons apparié chaque patient à un ou plusieurs patients similaires, en utilisant le site de l’hôpital, le mois d’admission, l’âge, la race, l’origine ethnique, le sexe et une liste de conditions préexistantes, afin de rendre les deux groupes aussi comparables que possible », a déclaré Karen Messer, coauteure de cette étude et professeur de biostatistique.

Le récepteur ACE2 – la cible réglementaire des statines – aide à contrôler la pression artérielle. En 2020, on a découvert que le SARS-CoV-2 utilise principalement ce même récepteur pour pénétrer dans les cellules pulmonaires. Selon les chercheurs, les statines et les médicaments anti-hypertenseurs stabilisent les maladies sous-jacentes pour lesquelles ils sont prescrits, ce qui rend les patients plus susceptibles de se rétablir du COVID-19.

Elles peuvent jour un rôle majeur

« Comme pour toute étude observationnelle, nous ne pouvons pas dire avec certitude que les associations que nous décrivons entre l’utilisation de statines et la réduction de la gravité de l’infection par le COVID-19 sont définitivement dues aux statines elles-mêmes ; cependant, nous pouvons maintenant affirmer avec des preuves très solides qu’elles peuvent jouer un rôle dans la réduction substantielle du risque de décès par le COVID-19 chez un patient », a déclaré Daniels. « Nous espérons que les résultats de notre recherche inciteront les patients à poursuivre leur traitement. »

L’étude initiale portait sur 170 dossiers médicaux anonymisés de patients soignés à l’UC San Diego Health. Les chercheurs ont constaté que l’utilisation de statines avant l’admission à l’hôpital pour le COVID-19 entraînait une réduction de plus de 50 % du risque de développer une infection grave.

Cette recherche a été publiée dans PLOS ONE.

Source : University of California San Diego
Crédit photo : iStock