un-détecteur-portable-de-mauvaise-haleine

Quels que soient nos efforts, nous ne pouvons pas vraiment savoir si nous avons une mauvaise haleine – et demander à quelqu’un d’autre de renifler notre haleine peut être gênant. Cependant, il est maintenant possible qu’un appareil portable de la taille d’un pouce puisse nous le faire savoir d’ici peu.

Détecter la mauvaise haleine

Si la mauvaise haleine peut avoir diverses causes, son principal ingrédient malodorant est généralement le sulfure d’hydrogène. À l’heure actuelle, la détection de ce gaz dans l’air expiré nécessite un équipement de laboratoire coûteux.

À la recherche d’une solution plus abordable et plus compacte, une équipe de scientifiques coréens s’est penchée sur des études antérieures indiquant que la conductivité électrique de certains oxydes métalliques change lorsqu’ils sont exposés à des gaz contenant du soufre. De plus, en combinant ces oxydes métalliques avec des catalyseurs en métal noble, il est possible de les rendre plus sensibles à certains gaz.

Dans cette optique, les chercheurs ont commencé par mélanger à parts égales du chlorure de sodium, du tungstène et des nanoparticules de platine, ce dernier étant un métal noble qui est utilisé comme catalyseur. La solution ainsi obtenue a ensuite été électrofilée en nanofibres composites. Lorsque ces fibres ont été chauffées, le tungstène a été transformé en son oxyde métallique.

Des résultats en moins de 30 secondes

Bien que la conductivité de ces nanofibres ait diminué lorsqu’elles ont été exposées à différents gaz contenant du soufre, la réponse a été la plus forte pour le sulfure d’hydrogène, et ce en moins de 30 secondes.

Pour le prototype de détecteur de mauvaise haleine, les fibres ont été recouvertes d’électrodes en or et associées à des capteurs de pression, de température et d’humidité. Lorsque des volontaires ont expiré dans l’appareil, celui-ci s’est avéré précis à 86 % pour identifier les odeurs désagréables. Ce chiffre devrait augmenter au fur et à mesure du développement de cette technologie.

Cette recherche a été publié dans la revue ACS Nano.

Source : American Chemical Society
Crédit photo : StockPhotoSecrets

Un détecteur portable de mauvaise haleinemartinTechnologie
Quels que soient nos efforts, nous ne pouvons pas vraiment savoir si nous avons une mauvaise haleine - et demander à quelqu'un d'autre de renifler notre haleine peut être gênant. Cependant, il est maintenant possible qu'un appareil portable de la taille d'un pouce puisse nous le faire savoir d'ici...