les-abeilles-nourries-à-la-caféine-se-souviennent-mieux-des-odeurs

Les abeilles qui reçoivent une dose de caféine sont mieux à même de se souvenir de l’odeur de certaines fleurs, ce qui les aide à les rechercher plus tard.

La caféine aide les abeilles

La caféine semble améliorer les capacités d’apprentissage et de mémorisation des abeilles, même si les fleurs qu’elles choisissent finalement ne contiennent pas de caféine. Des recherches antérieures ont montré que les bourdons ont une préférence pour les fleurs dont le nectar est naturellement caféiné, comme le café et les agrumes, mais il n’était pas clair si la caféine augmentait leurs performances ou si elles avaient réellement besoin de la caféine elle-même.

Sarah Arnold et Jan-Hendrik Dudenhöffer, de l’université de Greenwich (Royaume-Uni), ont créé une odeur synthétique de fleurs de fraisier, qui ne sont pas naturellement caféinées, et l’ont associée à de l’eau sucrée pour nourrir les abeilles de laboratoire dans leur nid. Ils ont ensuite ajouté une petite dose insipide de caféine au nectar d’environ la moitié de ces nids. Les chercheurs ont également donné de l’eau sucrée non parfumée à un groupe témoin.

Le lendemain, Dudenhöffer a laissé les abeilles explorer une zone contenant huit robots en forme de fleurs qui distribuaient du nectar synthétique lorsque ces  insectes se posaient dessus, puis se remplissaient à nouveau. La moitié des robots avaient une odeur de fleur de fraisier, et l’autre moitié une odeur de linalol, une odeur que l’on trouve dans de nombreux types de fleurs, mais pas dans les fraisiers. Tous les robots offraient du nectar sucré en guise de friandise, mais aucun ne contenait de caféine.

Les abeilles qui s’étaient nourries d’eau sucrée neutre dans leur nid n’ont montré aucune préférence pour l’un ou l’autre des robots-fleurs, et ont visité ceux qui sentaient la fraise environ la moitié du temps. Celles qui avaient été nourries avec un nectar de fleur de fraisier sans caféine ont choisi les robots à l’odeur de fraise plus fréquemment – environ 60 % du temps.

Elles ont appris à devenir plus rapide

En revanche, les abeilles qui avaient reçu de la caféine dans leur nectar de fraise ont montré une forte préférence pour les robots parfumés à la fraise, les visitant dans 70 % des cas, indique Arnold. En outre, elles ont appris à devenir progressivement plus rapides au fur et à mesure qu’elles butinaient, plus encore que les abeilles qui n’avaient pas consommé de caféine.

Nous pensons que l’exposition des abeilles à la caféine, à l’odeur et au sucre dans le nid les a aidées à se souvenir que l’odeur synthétique de la fleur de fraisier était « bonne » et qu’elles ont cherché cette odeur », explique-t-elle. « Il semble qu’elles se soient souvenues de cette bonne expérience plus fortement et plus longtemps. »

D’un point de vue pratique, cela suggère que ces insectes pourraient apprendre à associer les odeurs spécifiques des cultures d’un agriculteur à un goût sucré de celles-ci dans leurs nids, complété par une touche de caféine. Les abeilles préparées commercialement pourraient être « prêtes à rechercher les fleurs de la culture », par opposition aux mauvaises herbes et aux fleurs sauvages, selon M. Arnold.

Cette recherche a été publiée dans Current Biology.

Source : New Scientist
Crédit photo : Pexels

Les abeilles nourries à la caféine se souviennent mieux des odeursmartinBiologie
Les abeilles qui reçoivent une dose de caféine sont mieux à même de se souvenir de l'odeur de certaines fleurs, ce qui les aide à les rechercher plus tard. La caféine aide les abeilles La caféine semble améliorer les capacités d'apprentissage et de mémorisation des abeilles, même si les fleurs qu'elles...