La-fumée-secondaire-du-cannabis-affecte-les-enfants

Les enfants dont les parents fument ou vapotent du cannabis semblent souffrir d’un peu plus d’infections respiratoires, comme le rhume et la grippe, que ceux dont les parents ne fument que du tabac ou ne fument pas du tout.

La fumée secondaire du cannabis

Selon Adam Johnson, de l’école de médecine Wake Forest en Caroline du Nord, cet effet pourrait être dû au fait que les enfants respirent la fumée secondaire de la marijuana. « Cela rendrait tous les virus [respiratoires] plus symptomatiques parce que les poumons de l’enfant sont exposés à des irritants ».

Les enfants qui respirent la fumée de tabac secondaire sont connus pour avoir plus de maladies respiratoires, comme l’asthme, ce qui a conduit certains pays à interdire aux gens de fumer dans les voitures en présence d’enfants. Mais les effets de l’exposition à la fumée de cannabis sont moins étudiés, d’autant que les gens ont tendance à fumer moins de cigarettes de marijuana par jour que de cigarettes de tabac.

Cette nouvelle étude a été réalisée au Colorado, où le cannabis a été légalisé à des fins récréatives en 2014. L’équipe de Johnson a interrogé 1500 parents d’enfants fréquentant le service des urgences pédiatriques d’un hôpital pour une raison quelconque. Environ 10 % des soignants fumaient du tabac ou fumaient de la marijuana, tandis que la moitié d’entre eux ne consommaient que de la marijuana et pas de tabac.

Plus de maladies respiratoires

Les parents ont été interrogés sur les différentes maladies dont leurs enfants avaient souffert au cours de l’année écoulée. Les enfants dont les parents fumaient ou vapotaient de la marijuana ont eu en moyenne 1,3 infection respiratoire virale au cours de cette période, tandis que ceux qui n’ont jamais fumé et ceux qui ne fumaient que du tabac en ont eu environ une par an.

Il n’y a pas eu de différence significative dans le nombre d’exacerbations de l’asthme entre les groupes, ce qui peut s’expliquer par le fait que ces exacerbations se sont produites à des taux très faibles, soit seulement 0,2 incident de ce type par enfant en moyenne sur l’année, indique l’équipe.

Cette étude ne prouve pas que la fumée de cannabis a causé ces maladies, car il ne s’agissait pas d’un essai randomisé, bien que l’idée soit plausible, dit Johnson. Le fait de s’appuyer sur la mémoire des parents concernant les maladies plutôt que sur les dossiers médicaux pourrait également constituer une limite.

Un revenu faible aurait un impact

Les recherches visant à déterminer si le tabagisme passif est lié à une mauvaise santé peuvent être compliquées par le fait que les personnes plus pauvres ont tendance à fumer davantage, de sorte qu’un revenu plus faible pourrait être la cause réelle de toutes ces maladies. Mais dans cette étude, le fait de fumer de la marijuana et non du tabac était lié à des revenus et à des niveaux d’éducation plus élevés que la moyenne.

Cette recherche a été publiée dans Pediatric Research.

Source : New Scientist
Crédit photo : Pexels

martinSociété
Les enfants dont les parents fument ou vapotent du cannabis semblent souffrir d'un peu plus d'infections respiratoires, comme le rhume et la grippe, que ceux dont les parents ne fument que du tabac ou ne fument pas du tout. La fumée secondaire du cannabis Selon Adam Johnson, de l'école de médecine...