les-gens-âgés-obèses-bénificient-de-petits-changements-du-mode-de-vie

Selon une étude menée par des chercheurs de la Wake Forest School of Medicine, de petits changements dans le mode de vie peuvent réellement faire une grande différence dans l’amélioration de la santé vasculaire des personnes âgées souffrant d’obésité.

Les petits changements du mode de vie

L’élimination de seulement 200 calories par jour, associée à 30 minutes d’exercice aérobique modéré à vigoureux quatre jours par semaine, a été associée à une amélioration significative de la rigidité aortique, une mesure de la santé vasculaire.

« Nous avons été surpris de constater qu’une réduction calorique modérée et une activité aérobique avaient un meilleur effet sur les artères que l’exercice avec un régime plus restrictif », a déclaré l’auteure principale de cette étude, Tina E. Brinkley, professeure associée de gérontologie et de médecine gériatrique à la Wake Forest School of Medicine. « Ces changements relativement mineurs devraient être gérables pour les gens et plus durables sur le long terme ».

L’essai contrôlé randomisé a inclus 160 adultes sédentaires, âgés de 65 à 79 ans, souffrant d’obésité définie par un indice de masse corporelle de 30 à 45 kg/m2. L’âge moyen des participants était de 69 ans, avec 74% de femmes et 73% de blancs.

Une étude avec trois groupes d’intervention

Les participants à cette étude ont été répartis au hasard dans l’un des trois groupes d’intervention pendant 20 semaines : exercice physique uniquement, exercice physique plus restriction calorique modérée ou exercice physique plus restriction calorique plus intensive. Tous les participants ont reçu un entraînement d’aérobic supervisé quatre jours par semaine. Pour déterminer la santé vasculaire des participants, la structure et la fonction de l’aorte ont été mesurées et évaluées par un IRM cardiaque.

L’équipe de recherche a constaté qu’une perte de poids d’environ 10 % du poids corporel total ou d’environ 9 kilos sur la période de l’étude de cinq mois était associée à des améliorations significatives de la rigidité aortique uniquement chez les participants assignés au groupe d’exercice et de restriction calorique modérée. Aucune des mesures de la rigidité aortique n’a changé de manière significative, que ce soit dans le groupe  » exercice seul  » ou dans le groupe  » exercice et restriction calorique plus intensive « .

En outre, les modifications de l’indice de masse corporelle, de la masse grasse totale, du pourcentage de graisse corporelle, de la graisse abdominale et du tour de taille étaient plus importantes dans les deux groupes soumis à une restriction calorique que dans le groupe faisant uniquement de l’exercice. La perte de poids était similaire entre les groupes soumis à une restriction calorique, malgré une quantité de calories près de deux fois inférieure dans le groupe le plus intensif.

Des améliorations de la santé vasculaire globale

Cependant, le groupe avec le régime plus restrictif n’a montré aucune amélioration dans la rigidité aortique, même si elle avait des diminutions similaires dans le poids et la pression artérielle que le groupe modérément restrictif. « Nos résultats indiquent que ces changements modérés du mode de vie peuvent contribuer à réduire la rigidité aortique et à améliorer la santé vasculaire globale chez les personnes âgées », a déclaré Brinkley.

Cette recherche a été publiée dans Circulation.

Source : Wake Forest School of Medicine
Crédit photo : StockPhotoSecrets

Les gens âgés obèses bénéficient de petits changements du mode de viemartinBiologie
Selon une étude menée par des chercheurs de la Wake Forest School of Medicine, de petits changements dans le mode de vie peuvent réellement faire une grande différence dans l'amélioration de la santé vasculaire des personnes âgées souffrant d'obésité. Les petits changements du mode de vie L'élimination de seulement 200 calories...