un-pancréas-artificiel-pour-les-gens-atteints-du-diabète-de-type-2

Un pancréas artificiel a été testé pour la première fois chez des patients atteints de diabète de type 2. L’appareil surveille la glycémie d’une personne et lui administre automatiquement de l’insuline qui est nécessaire – et les résultats obtenus jusqu’à présent sont prometteurs.

Un pancréas artificiel qui surveille la glycémie

Le diabète se déclare lorsque les cellules bêta du pancréas sont incapables de produire suffisamment d’insuline pour gérer la glycémie. Les patients atteints de diabète de type 2 doivent surveiller eux-mêmes leur taux de glucose et s’administrer manuellement de l’insuline.

Ce pancréas artificiel est conçu pour automatiser ce processus. Il s’agit d’un petit dispositif portable qui contient un capteur de glucose, une pompe à insuline et des algorithmes fonctionnant sur un smartphone.

Ce capteur est placé sous la peau de l’utilisateur, où il surveille sa glycémie, et lorsqu’elle devient trop faible, la pompe délivre une dose d’insuline. L’objectif est que tout cela se déroule sans que le patient ait à faire quoi que ce soit ou même à en être conscient.

Un essai avec 26 patients

Mené entre octobre 2019 et novembre 2020, un essai a été fait avec 26 patients, dont 13 ont d’abord utilisé le pancréas artificiel puis sont passés à une insulinothérapie standard, et l’autre moitié a fait le contraire. Pendant 20 jours, les scientifiques ont surveillé combien de temps les patients ont passé dans leur plage de glycémie cible.

L’équipe a constaté qu’en utilisant le pancréas artificiel, les patients passaient en moyenne 53 % du temps dans la fourchette cible, contre 38 % avec le traitement standard. Cela représente environ 3,5 heures de plus par jour. Les taux de glycémie moyens étaient aussi généralement plus bas avec ce dispositif.

Mieux encore, ce pancréas artificiel a donné de meilleurs résultats au fil du temps. Grâce à des algorithmes adaptatifs, le temps passé par les patients dans la fourchette cible est passé d’environ 36 % le premier jour à plus de 60 % le 20e jour. Les patients ont également indiqué qu’ils passaient moins de temps à gérer leur état et qu’ils se sentaient moins préoccupés par leur taux de glycémie.

Une tranquillité d’esprit

« Non seulement ce pancréas artificiel a augmenté le temps passé par les patients dans la fourchette cible de leur taux de glycémie, mais il a également apporté aux utilisateurs une certaine tranquillité d’esprit », explique Roman Hovorka, un des auteurs de cette étude. « Ils ont pu passer moins de temps à se concentrer sur la gestion de leur maladie et à s’inquiéter de leur taux de glycémie, et plus de temps à vaquer à leurs occupations. »

Avec des résultats aussi prometteurs dans ce groupe particulièrement à risque – les patients atteints de diabète de type 2 et d’insuffisance rénale – l’équipe affirme que cette méthode devrait bien fonctionner pour les patients diabétiques sans insuffisance rénale. Des essais sont déjà en cours dans ce groupe.

Cette recherche a été publiée dans Nature Medicine.

Source : Cambridge University
Crédit photo : iStock

Un pancréas artificiel pour les gens atteints du diabète de type 2martinbiothechnologie
Un pancréas artificiel a été testé pour la première fois chez des patients atteints de diabète de type 2. L'appareil surveille la glycémie d'une personne et lui administre automatiquement de l'insuline qui est nécessaire - et les résultats obtenus jusqu'à présent sont prometteurs. Un pancréas artificiel qui surveille la glycémie Le...