les-effets-néfastes-du-manque-de-sommeil-des-nouvelles-mères

Lorsque les nouvelles mères se plaignent que toutes ces nuits blanches passées à s’occuper de leur nouveau-né leur font perdre des années de vie, elles pourraient bien avoir raison, selon une étude de l’UCLA.

Le manque de sommeil des mères

Les scientifiques ont étudié 33 mères pendant leur grossesse et la première année de vie de leur bébé, en analysant l’ADN des femmes à partir d’échantillons de sang pour déterminer leur « âge biologique », qui peut différer de l’âge chronologique. Ils ont constaté qu’un an après l’accouchement, l’âge biologique des mères qui dormaient moins de sept heures par nuit au bout de six mois, était de trois à sept ans supérieur à celui des mères qui dormaient sept heures ou plus.

Les mères qui dormaient moins de sept heures avaient également des télomères plus courts dans leurs globules blancs. Le raccourcissement des télomères a été associé à un risque plus élevé de cancers, de maladies cardiovasculaires et autres, ainsi qu’à une mort précoce.

Des effets préjudiciables 

« Les premiers mois de privation de sommeil post-partum pourraient avoir un effet durable sur la santé physique », a déclaré le premier auteur de cette étude, Judith Carroll, professeur à l’UCLA. « Nous savons, grâce à de nombreuses recherches, que dormir moins de sept heures par nuit est préjudiciable à la santé et augmente le risque de maladies liées à l’âge. »

Alors que le sommeil nocturne des participantes allait de cinq à neuf heures, plus de la moitié d’entre elles obtenaient moins de sept heures, à la fois six mois et un an après l’accouchement, rapportent les chercheurs.

« Nous avons constaté que pour chaque heure de sommeil supplémentaire, l’âge biologique de la mère était plus jeune », a déclaré Carroll. « Comme de nombreux autres scientifiques spécialistes du sommeil, je considère qu’un bon du sommeil est tout aussi vital pour la santé globale que le régime alimentaire et l’exercice physique. »

Demander de l’aide

Carroll a exhorté les nouvelles mères à profiter des occasions de dormir un peu plus, comme faire des siestes pendant la journée lorsque leur bébé dort, accepter les offres d’aide de la famille et des amis et, lorsque c’est possible, demander à leur partenaire de les aider avec le bébé pendant la nuit ou tôt le matin. « Prendre soin de vos besoins en matière de sommeil vous aidera, vous et votre bébé, à long terme », a-t-elle déclaré.

Cette recherche a été publiée dans Sleep Health.

Source : UCLA
Crédit photo : iStock

Les effets néfastes du manque de sommeil des nouvelles mèresmartinBiologie
Lorsque les nouvelles mères se plaignent que toutes ces nuits blanches passées à s'occuper de leur nouveau-né leur font perdre des années de vie, elles pourraient bien avoir raison, selon une étude de l'UCLA. Le manque de sommeil des mères Les scientifiques ont étudié 33 mères pendant leur grossesse et la...