de-nombreux-enfants-reçoivent-du-lait-non-recommandé

Selon une nouvelle étude, plus d’un tiers des personnes s’occupant des nourrissons ont déclaré avoir servi au moins un type de lait non recommandé à leur enfant au cours du mois écoulé – la plupart le faisant quotidiennement – et la majorité s’occupant des tout-petits n’a pas suivi les recommandations des experts de ne donner que du lait de vache à leurs enfants.

Des boissons lactées non recommandées

Afin d’évaluer la prévalence de la distribution de boissons lactées non recommandées (c’est-à-dire le lait pour jeunes enfants et le lait végétal) à la place (et en plus) des produits à base de lait recommandés, y compris les préparations commerciales pour nourrissons et le lait de vache, pour les nourrissons (âgés de 6 à 11 mois), les nourrissons en transition (12 mois) et les jeunes enfants (âgés de 13 à 36 mois), les chercheurs ont interrogé les personnes s’occupant principalement des nourrissons, des nourrissons en transition et des jeunes enfants aux États-Unis.

« Nous avons étudié la fourniture de produits laitiers recommandés et non recommandés aux nourrissons et aux jeunes enfants, et nous avons donc examiné les préparations pour nourrissons, les laits pour les jeunes enfants, les laits de vache et les laits non laitiers. Nous voulions également trouver les facteurs sociodémographiques qui pourraient être associés aux types de laits proposés par les soignants de diverses origines », a déclaré Maria J. Romo-Palafox, du département de nutrition et de diététique.

Environ deux tiers des soignants s’occupant d’enfants ont déclaré servir les types de lait que les experts recommandent pour leur nourrisson ou leur jeune enfant, notamment l’allaitement maternel et/ou la préparation commerciale pour nourrissons sans autre type de lait, et le lait de vache pour les jeunes enfants. Cependant, plus d’un tiers des responsables des nourrissons interrogés ont déclaré avoir servi au moins un type de lait non recommandé à leur enfant au cours du mois écoulé, y compris du lait pour tout-petits et/ou du lait de vache, et la plupart ont déclaré en avoir donné tous les jours.

Ils ne suivaient pas les recommandations

En outre, la majorité des personnes s’occupant des tout-petits ne suivaient pas les recommandations des experts de ne donner que du lait de vache à leurs enfants et avaient tendance à donner des types de lait non recommandés – le lait maternisé le plus souvent, suivi du lait pour tout-petits et du lait végétal – en plus des types de lait recommandés.

Les chercheurs ont constaté que des facteurs tels que l’âge de l’enfant, le revenu du ménage, l’origine raciale et ethnique de la personne qui s’occupe de l’enfant et les allégations marketing du produit étaient associés au type de lait que les enfants recevaient – ce qui suggère que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre comment diverses populations interprètent les allégations des produits et comment le marketing peut perpétuer les disparités en matière de santé.

« Il est important de noter que les préparations pour nourrissons ne sont pas mauvaises en soi. Nous sommes heureux que ce produit existe pour les mères qui ne peuvent pas allaiter. Mais le public devrait disposer de toutes les informations pour pouvoir prendre une décision éclairée sur ce qui est le mieux pour son bébé », a expliqué le Dr Romo-Palafox.

Les résultats de cette étude montrent qu’il est possible de mener des campagnes d’éducation en matière de santé publique, de sensibiliser les communautés et de donner des conseils supplémentaires aux prestataires des soins de santé, notamment en ce qui concerne les carences nutritionnelles, la déshydratation et la dénutrition potentielles lorsque l’on donne du lait de vache ou du lait végétal aux nourrissons et que l’on remplace le lait maternel ou les préparations pour nourrissons préparées dans le commerce.

De possibles carences nutritionnelles

De plus, n’oublions pas que les nourrissons qui ne reçoivent pas des boissons lactées recommandées peuvent développer de graves carences nutritionnelles qui affecteront leur développement, notamment celui de leur cerveau, de leur système immunitaire et de plusieurs organes internes.

Cette recherche a été publiée dans Journal of Nutrition Education and Behavior.

Source : Elsevier
Crédit photo : iStock

De nombreux enfants reçoivent du lait non recommandémartinBiologie
Selon une nouvelle étude, plus d'un tiers des personnes s'occupant des nourrissons ont déclaré avoir servi au moins un type de lait non recommandé à leur enfant au cours du mois écoulé - la plupart le faisant quotidiennement - et la majorité s'occupant des tout-petits n'a pas suivi les...