des-microbes-ont-le-potentiel-inverser-âge-du-cerveau

Une recherche d’APC Microbiome Ireland (APC) à l’University College Cork (UCC) présente une nouvelle approche, pour inverser les aspects de la détérioration du cerveau et de la fonction cognitive liés au vieillissement par le biais des microbes de l’intestin.

Inverser l’âge du cerveau

Avec le vieillissement de la population, l’un des principaux défis mondiaux est de développer des stratégies pour maintenir une fonction cérébrale saine. Cette recherche révolutionnaire ouvre de nouvelles voies thérapeutiques potentielles sous la forme d’interventions à base de microbes pour ralentir le vieillissement du cerveau et les problèmes cognitifs associés.

Ces travaux ont été menés par des chercheurs du laboratoire Cerveau, intestin et microbiote d’APC, sous la direction du professeur John F. Cryan, vice-président pour la recherche et l’innovation de l’University College Cork et chercheur principal d’APC Microbiome Ireland, un centre de recherche SFI basé à l’University College Cork et à Teagasc Moorepark.

L’importance des microbes de l’intestin sur tous les aspects de la physiologie et de la médecine est de plus en plus reconnue. Dans cette dernière étude sur les souris, les auteurs montrent qu’en transplantant des microbes de jeunes animaux dans des animaux âgés, ils pourraient rajeunir certains aspects du cerveau et de la fonction immunitaire.

Le microbiome intestinal joue un rôle-clé

Le professeur John F. Cryan déclare : « des recherches antérieures publiées par l’APC et d’autres groupes internationaux ont montré que le microbiome intestinal joue un rôle-clé dans le vieillissement et le processus de vieillissement. Cette nouvelle recherche est susceptible de changer la donne, car nous avons établi que le microbiome peut être exploité pour inverser la détérioration du cerveau liée à l’âge. Nous constatons également une amélioration des capacités d’apprentissage et des fonctions cognitives ».

Bien que très intéressant, Cryan prévient qu’il est encore tôt et que beaucoup de travail est nécessaire pour voir comment ces résultats pourraient être traduits chez les humains ».

Une future cible thérapeutique

Le professeur Paul Ross, directeur de l’APC, a déclaré : « cette recherche du professeur Cryan et de ses collègues démontre une fois de plus l’importance du microbiome intestinal dans de nombreux aspects de la santé, et en particulier dans l’axe cerveau/intestin où le fonctionnement du cerveau peut être influencé positivement. Cette étude ouvre la voie à des possibilités futures de moduler le microbiote intestinal en tant que cible thérapeutique pour influencer la santé du cerveau ».

Cette recherche a été publiée dans Nature Aging.

Source : University College Cork
Crédit photo : StockPhotoSecrets

Des microbes ont le potentiel d'inverser l'âge du cerveaumartinBiologie
Une recherche d'APC Microbiome Ireland (APC) à l'University College Cork (UCC) présente une nouvelle approche, pour inverser les aspects de la détérioration du cerveau et de la fonction cognitive liés au vieillissement par le biais des microbes de l'intestin. Inverser l'âge du cerveau Avec le vieillissement de la population, l'un des...