le-covid-19-a-provoqué-une-inflammation-cérébtale-chez-une-femme

Bien que le COVID-19 soit principalement traité comme une maladie respiratoire, les patients présentent souvent des problèmes neurologiques, tels que de l’anxiété, une dépression et des troubles cognitifs, qui peuvent persister longtemps après la disparition des autres symptômes.

Un cas rare d’une vasculite 

Certaines recherches ont montré des lésions des vaisseaux sanguins et une inflammation appelée vasculite dans le cerveau et le système nerveux central (SNC) des patients atteints de COVID-19.

La plupart des cas de vascularite du SNC ont été associés à des patients âgés atteints du COVID-19 sévère, mais une équipe de médecins de l’école de médecine de l’Université de Californie à San Diego décrit le premier cas connu d’une jeune femme adulte en bonne santé infectée par le virus SARS-CoV-2 qui a également présenté une vascularite lymphocytaire du SNC.

Cette femme de 26 ans a été diagnostiquée avec le COVID-19 quatre jours après un vol en avion à la mi-mars 2020. Ses symptômes étaient légers, mais ont évolué deux à trois semaines plus tard vers une difficulté à bouger son pied gauche et une faiblesse sur le côté gauche de son corps. Elle n’avait pas subi de changements dans son état mental ou sa cognition.

Des lésions dans la région frontopariétale droite du cerveau

L’imagerie par résonance magnétique a toutefois révélé de multiples lésions dans la région frontopariétale droite du cerveau, qui est impliquée dans le contrôle moteur et la sensation du côté gauche du corps. Une biopsie a révélé une vascularite lymphocytaire du SNC – une inflammation ou un gonflement des vaisseaux sanguins dans le cerveau et la colonne vertébrale.

Cette femme a subi une série de traitements à base de corticostéroïdes, a commencé un traitement immunosuppresseur à long terme et, après six mois, les lésions avaient considérablement diminué et aucune nouvelle lésion ne s’était formée. Elle est toujours sous traitement par des médicaments immunosuppresseurs.

« Cette patiente est le premier cas confirmé de vascularite du SNC due au COVID-19, confirmé par une biopsie, chez un jeune patient en bonne santé présentant une infection par le COVID-19 par ailleurs bénigne », a déclaré l’auteure principale Jennifer Graves, neurologue à l’UC San Diego Health.

Tenir compte de ces complications

« Son cas indique aux chercheurs et aux cliniciens qu’il faut tenir compte de ces graves complications cérébrales potentielles, même chez les jeunes patients et ceux qui présentent une infection initiale mineure au Covid-19. »

Cette recherche a été publiée dans Neurology: Neuroimmunology & Neuroinflammation.

Source : University of California, San Diego
Crédit photo : StockPhotoSecrets

Le COVID-19 a provoqué une inflammation cérébrale chez une femmemartinBiologie
Bien que le COVID-19 soit principalement traité comme une maladie respiratoire, les patients présentent souvent des problèmes neurologiques, tels que de l'anxiété, une dépression et des troubles cognitifs, qui peuvent persister longtemps après la disparition des autres symptômes. Un cas rare d'une vasculite  Certaines recherches ont montré des lésions des vaisseaux...