des-chercheurs-lancent-une-enquête-sur-le-covid-long

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a récemment appelé les pays à donner la priorité à la reconnaissance, à la réadaptation et à la recherche sur les conséquences du COVID-19, ainsi qu’à la collecte de données standardisées sur le COVID long. Elle a proposé que le terme « affection post-COVID-19 » soit utilisé pour les personnes ayant le COVID long.

Une enquête sur le COVID long

Une partie importante des personnes diagnostiquées avec le COVID-19 présentent par la suite des symptômes durables, notamment de la fatigue, un essoufflement et des complications neurologiques, des mois après l’infection aiguë. Cependant, les preuves de cette condition sont limitées et basées sur de petites cohortes de patients avec un suivi à court terme.

Il est urgent de mettre au point un ensemble de résultats de base (COS) afin d’optimiser et de normaliser la collecte et la communication des données cliniques dans les études  – en particulier les essais cliniques) et la pratique clinique de cette maladie. C’est dans cette optique que les communautés de recherche clinique et les personnes vivantes avec l’affection post COVID-19 se sont réunies pour répondre à cette crise sanitaire mondiale émergente.

Un groupe international d’experts en développement de COS et en recherche et pratique clinique sur l’affection post-Covid-19 a mis au point un programme de recherche en collaboration avec l’OMS (Organisation mondiale de la santé), l’ISARIC (International Severe Acute Respiratory and emerging Infection Consortium) et des patients partenaires afin de développer un COS pour l’affection post-Covid-19.

Ce projet se déroulera en deux phases

Ce projet, intitulé Post-COVID Condition Core Outcomes, commencera par une enquête auprès des personnes ayant une affection post-COVID-19, évaluera les résultats importants et élaborera un plan en deux phases. La première phase se concentrera sur les résultats à mesurer et la seconde sur la manière de mesurer ces résultats.

Les chercheurs espèrent achever la première phase (quels résultats mesurer) à l’été 2021 et la deuxième phase (comment mesurer ces résultats) en 2022. Ce projet suit les normes de l’initiative COMET (Core Outcome Measures in Effectiveness Trials) et a été enregistré sur le registre COS de COMET.

Ce plan fait l’objet d’une publicité mondiale à ses débuts afin que les communautés des chercheurs et des patients soient au courant, ce qui pourrait prévenir toute duplication inutile de ce travail, et pour que les chercheurs qui planifient des études, en particulier des essais cliniques, et les cliniciens connaissent le calendrier prévu de ces recommandations.

Source : ISARIC
Crédit photo : iStock

Des chercheurs lancent une enquête sur le COVID longmartinBiologie
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a récemment appelé les pays à donner la priorité à la reconnaissance, à la réadaptation et à la recherche sur les conséquences du COVID-19, ainsi qu'à la collecte de données standardisées sur le COVID long. Elle a proposé que le terme 'affection post-COVID-19'...