8-semaines-de-méditation-rendent-votre-cerveau-plus-rapide

Voulez-vous avoir un cerveau plus performant ? Si vous répondez par l’affirmative, alors essayer la méditation. En effet, une nouvelle étude menée par le Thomas J. Watson de l’université de Binghamton a montré comment la pratique de la méditation pendant deux mois seulement a modifié les schémas cérébraux de dix étudiants participant au programme de scolarité de l’université.

Les effets de la méditation

L’idée de cette recherche est née d’une conversation informelle entre la professeure adjointe Weiying Dai et le conférencier George Weinschenk, tous deux du département d’informatique. Weinschenk est un méditant de longue date dont l’épouse a travaillé comme administratrice au monastère Namgyal d’Ithaca, qui est le siège nord-américain du monastère personnel du Dalaï Lama.

« J’ai noué des liens d’amitié très étroits avec plusieurs des moines », a-t-il déclaré. « Nous traînions ensemble et j’ai même reçu des instructions de certains des professeurs du Dalaï Lama. J’ai suivi des cours à cet endroit, j’ai beaucoup lu et j’ai obtenu un certificat de trois ans en études bouddhistes. »

M. Dai a étudié la cartographie cérébrale et le traitement des images biomédicales. Pendant son doctorat à l’université de Pittsburgh, il a suivi des patients atteints de la maladie d’Alzheimer à l’aide de scanners d’imagerie par résonance magnétique (IRM).

J’ai dit à Weiying : « oui, la méditation peut vraiment avoir un effet transformateur sur le cerveau », a déclaré Weinschenk. « Elle était un peu sceptique, notamment sur le fait qu’un temps aussi court passé à apprendre à méditer, pouvait faire une différence. Elle a suggéré que nous pourrions être en mesure de quantifier une telle chose avec la technologie moderne. »

Des instructions sur comment méditer

Pour le semestre d’automne 2017, Dai a obtenu un financement sous forme de subvention, et leur collaboration a commencé. Vers le début du semestre, elle a emmené les participants à l’université Cornell pour qu’ils passent des IRM de leur cerveau. Weinschenk a enseigné aux étudiants comment méditer, leur a dit de pratiquer cinq fois par semaine pendant 10 ou 15 minutes, et leur a demandé de tenir un journal de leur pratique. (Le programme comprenait également d’autres leçons sur les transmissions culturelles de la méditation et ses applications pour le bien-être).

« Les boursiers de l’université de Binghamton sont des personnes très performantes qui veulent faire ce qu’on leur demande et obtenir de bons résultats, ils n’ont donc pas eu besoin d’être beaucoup incités à maintenir une routine de méditation régulière », a-t-il déclaré. « Pour garantir un rapport objectif, ils relataient directement à Weiying leurs expériences sur la fréquence de leurs pratiques. »

Les résultats montrent que l’entraînement à la méditation a conduit à une commutation plus rapide entre les deux états généraux de conscience du cerveau. L’un d’eux est appelé le réseau du mode par défaut, qui est actif lorsque le cerveau est au repos et n’est pas concentré sur le monde extérieur, comme pendant la rêverie et le vagabondage de l’esprit. L’autre est le réseau d’attention dorsale, qui s’active pour les tâches exigeant de l’attention.

La méditation améliore les connexions cérébrales

Les résultats de cette étude démontrent que la méditation peut améliorer les connexions cérébrales entre et au sein de ces deux réseaux cérébraux, ce qui indique l’effet de la méditation sur le passage rapide de l’état de vagabondage de l’esprit à l’état de concentration et d’attention, ainsi que sur le maintien de l’attention une fois dans l’état d’attention.

Bien qu’autrefois sceptique sur le sujet, « je suis assez convaincue de la base scientifique de la méditation après avoir réalisé cette étude », a-t-elle ajouté. « Peut-être que j’irai au cours de George lorsqu’il l’enseignera pour en profiter moi aussi », a déclaré Weiying Dai.

Cette recherche a été publiée dans Scientific Reports.

Source : Binghamton University
Crédit photo : Pexels

8 semaines de méditation rendent votre cerveau plus rapidemartinBiologie
Voulez-vous avoir un cerveau plus performant ? Si vous répondez par l'affirmative, alors essayer la méditation. En effet, une nouvelle étude menée par le Thomas J. Watson de l'université de Binghamton a montré comment la pratique de la méditation pendant deux mois seulement a modifié les schémas cérébraux de...