les-probiotiques-protégeraient-les-récifs-coralliens

Les récifs coralliens du monde entier sont menacés par le réchauffement des températures qui les fait blanchir, mais les probiotiques pourraient les soulager. Dans les récifs sains, les coraux tirent jusqu’à 80 % de leur énergie des algues photosynthétiques qui vivent dans leurs tissus, ainsi que d’autres micro-organismes comme les bactéries. Le stress thermique perturbe ces relations et peut, à terme, entraîner la mort des coraux.

Des bactéries indigènes

Erika Santoro, de l’université fédérale de Rio de Janeiro, au Brésil, et Raquel Peixoto, de l’université des sciences et technologies King Abdullah, en Arabie saoudite, et leurs collègues ont découvert que l’utilisation d’un cocktail de bactéries présentes dans les récifs sains pouvait aider les coraux touchés par le stress thermique, en les rendant plus résistants.

« Nous savons qu’il est biologiquement possible de développer un médicament pour les coraux qui puisse réellement prévenir la mortalité », explique Peixoto. « L’idée est d’essayer de trouver des bactéries communes que nous trouvons toujours dans le récif – donc des bactéries indigènes qui vivent dans le récif – qui pourraient [aider] plusieurs espèces [de coraux] différentes. »

L’équipe a sélectionné des bactéries bénéfiques prélevées sur un corail sain résistant à la chaleur et les a administrées comme probiotiques à des coraux chauffés à 30 °C lors d’une simulation de stress thermique dans un aquarium du laboratoire.

De très bons résultats

Les coraux qui n’avaient pas reçu ce probiotique sont morts après avoir été exposés au stress thermique, mais les coraux ayant reçu ce probiotique ont récupéré et survécu. Cela pourrait s’expliquer par le fait que ces bactéries ont un temps de génération beaucoup plus court que les coraux et qu’elles peuvent donc évoluer beaucoup plus rapidement pour s’adapter à des températures plus élevées. De plus, les bactéries semblent développer des caractéristiques qui améliorent les chances de survie de leurs hôtes coralliens.

Cela expliquerait pourquoi, après avoir modifié les bactéries présentes dans le microbiome du corail, l’équipe a constaté un effet d’entraînement sur l’expression de certains gènes du corail, ce qui améliore le taux de survie de ce dernier.

Une approche préventive

« Nous avons assisté à une véritable reprogrammation génétique de l’hôte corallien déclenchée par les bactéries bénéfiques », déclare Peixoto. Les chercheurs ont expérimenté l’administration de probiotiques aux coraux avant et pendant un épisode de stress thermique.

« Nous pourrions mieux les protéger lorsque nous utilisons l’approche préventive », déclare Santoro. « Lorsque vous savez que la température va augmenter, nous pouvons aller sur le terrain et donner des probiotiques au corail et alors ces coraux seront plus forts pour passer à travers le stress. »

Lors des tests en laboratoire, le probiotique était suspendu dans une solution et appliqué à la surface du corail. Les chercheurs disent qu’ils travaillent maintenant avec des ingénieurs sur un moyen de l’appliquer aux coraux dans de plus grandes zones de récifs dans les océans.

Cette recherche a été publiée dans Science Advances.

Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay

martinChangement Climatique
Les récifs coralliens du monde entier sont menacés par le réchauffement des températures qui les fait blanchir, mais les probiotiques pourraient les soulager. Dans les récifs sains, les coraux tirent jusqu'à 80 % de leur énergie des algues photosynthétiques qui vivent dans leurs tissus, ainsi que d'autres micro-organismes comme...