le-millet-réduit-le-risque-de-développer-une-maladie-cardiovasculaire

La consommation de millet peut réduire le cholestérol total, les triacylglycérols (communément appelés triglycérides) et l’IMC, selon une nouvelle étude qui a analysé les données de 19 études portant sur près de 900 personnes.

Le millet et ses bienfaits sur la santé

Cette dernière étude a été entreprise par cinq organisations et dirigée par l’Institut international de recherche sur les cultures des zones tropicales semi-arides (ICRISAT).

Cette étude a montré que la consommation de millet réduit le cholestérol total de 8 %, le faisant passer d’un niveau élevé à un niveau normal chez les personnes étudiées. Les taux de cholestérol à lipoprotéines de basse et très basse densité (communément appelé « mauvais cholestérol ») et de triacylglycérol dans le sang ont diminué de près de 10 %.

Grâce à ces réductions, les taux sont passés d’un niveau supérieur à la normale à un niveau normal. En outre, la consommation de millet a permis de réduire la pression artérielle, la pression diastolique diminuant de 5 %.

Cette étude a également montré que la consommation de millet a réduit l’IMC de 7 % chez les personnes en surpoids et obèses (de 28,5 ± 2,4 à 26,7 ± 1,8 kg/m2), montrant ainsi la possibilité de revenir à un IMC normal (<25 kg/m2). Tous ces résultats sont basés sur la consommation de 50 à 200 g de millet par jour pendant une durée allant de 21 jours à trois mois.

Étudier tous les différents types de millets

Cette étude a permis d’identifier un certain nombre de domaines de recherche prioritaires pour l’avenir, notamment la nécessité d’étudier tous les différents types de millets, de comprendre les différences éventuelles selon la variété, ainsi que les différents types de cuisson et de transformation des millets et leur impact sur la santé cardiovasculaire.

Compte tenu des indicateurs positifs obtenus à ce jour, il est également recommandé d’analyser plus en détail l’impact des millets sur la gestion du poids. Il est également recommandé d’évaluer tous les paramètres pertinents afin de mieux comprendre l’impact de la consommation de millet sur l’hyperlipidémie et les maladies cardiovasculaires.

« Une recommandation-clé de cette étude est que les gouvernements et l’industrie soutiennent les efforts visant à diversifier les aliments de base avec le millet, en particulier en Asie et en Afrique.

Étant donné que les millets sont résistants et adaptés au climat, le retour à cet aliment de base traditionnel est très logique et constitue une solution qui pourrait être le tournant de certains problèmes de santé majeurs », a souligné Mme Joanna Kane-Potaka, co-auteure de cette étude et directrice exécutive de l’initiative Smart Food de l’ICRISAT.

Cette recherche a été publiée dans Frontiers in Nutrition.

Source : ICRISAT
Crédit photo : StockPhotoSecrets

Le millet réduit le risque de développer une maladie cardiovasculairemartinBiologie
La consommation de millet peut réduire le cholestérol total, les triacylglycérols (communément appelés triglycérides) et l'IMC, selon une nouvelle étude qui a analysé les données de 19 études portant sur près de 900 personnes. Le millet et ses bienfaits sur la santé Cette dernière étude a été entreprise par cinq organisations...