les-noix-réduisent-la-quantité-de-mauvais-cholestérol

Selon une nouvelle étude la consommation quotidienne d’environ ½ tasse de noix pendant deux ans a permis de réduire légèrement le taux de cholestérol à lipoprotéines de basse densité (LDL), appelé « mauvais cholestérol », et de diminuer le nombre de particules LDL totales et de petites particules LDL chez des adultes âgés et en bonne santé.

Une étude sur les effets des noix 

« Des études antérieures ont montré que les noix en général, et les noix à coques en particulier, sont associées à des taux plus faibles de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux. L’une des raisons est qu’elles réduisent le taux de cholestérol LDL, et maintenant nous avons une autre raison : elles améliorent la qualité des particules LDL », a déclaré le coauteur de cette étude, Emilio Ros, directeur de la clinique des lipides en Espagne.

« Les particules LDL sont de tailles différentes. la recherche a montré que les particules LDL petites et denses sont plus souvent associées à l’athérosclérose, c’est-à-dire à la plaque ou aux dépôts graisseux qui s’accumulent dans les artères. Notre étude va au-delà des niveaux de cholestérol LDL pour obtenir une image complète de toutes les lipoprotéines et de l’impact de la consommation quotidienne de noix sur leur potentiel d’amélioration du risque de maladies cardiovasculaires. »

708 participants

Cette étude a été menée de mai 2012 à mai 2016 et a impliqué 708 participants âgés de 63 à 79 ans (68% de femmes) qui étaient des adultes en bonne santé, vivant de manière indépendante et résidant à Barcelone, en Espagne, et à Loma Linda, en Californie.

Les participants ont été répartis au hasard en deux groupes : intervention active et contrôle. Ceux du groupe d’intervention ont ajouté environ une demi-tasse de noix à leur régime alimentaire quotidien, tandis que les participants du groupe témoin se sont abstenus de manger des noix. Après deux ans, les taux de cholestérol des participants ont été testés, et la concentration et la taille des lipoprotéines ont été analysées par spectroscopie à résonance magnétique nucléaire.

Ce test permet aux médecins d’identifier avec plus de précision les caractéristiques des lipoprotéines connues pour être liées au risque de maladie cardiovasculaire. Le taux de rétention de cette étude de deux ans était de 90 % (632 participants ont terminé cette étude). Des analyses complètes des lipoprotéines étaient disponibles chez 628 d’entre eux.

Des résultats révélateurs

Parmi les principales conclusions de tous les participants à cette étude :

  • Après 2 ans, les participants du groupe consommant des noix avaient un taux de cholestérol LDL plus bas – de 4,3 mg/dL en moyenne, et le cholestérol total avait baissé de 8,5 mg/dL en moyenne.
  • La consommation quotidienne de noix a réduit le nombre de particules LDL totales de 4,3 % et de petites particules LDL de 6,1 %. Ces changements dans la concentration et la composition des particules LDL sont associés à un risque plus faible de maladies cardiovasculaires.
  • Le cholestérol des lipoprotéines de densité intermédiaire (IDL) a également diminué. On sait que le cholestérol IDL est un précurseur des LDL et qu’il a une densité comprise entre celle des lipoprotéines de basse densité et de très basse densité. Au cours de la dernière décennie, le cholestérol IDL est apparu comme un facteur de risque cardiovasculaire lipidique pertinent, indépendant du cholestérol LDL.
  • Les variations du cholestérol LDL dans le groupe des noix différaient selon le sexe ; chez les hommes, le cholestérol LDL a diminué de 7,9 % et chez les femmes de 2,6 %.

« Bien qu’il ne s’agisse pas d’une diminution considérable du cholestérol LDL, il est important de noter qu’au début de cette étude, tous nos participants étaient en assez bonne santé, exempts des principales maladies non transmissibles. Cependant, comme on peut s’y attendre dans une population âgée, près de 50 % des participants étaient traités à la fois pour l’hypertension artérielle et l’hypercholestérolémie. Grâce en partie à un traitement par statine chez 32 % des participants, le taux de cholestérol moyen de toutes les personnes de notre étude était normal », a déclaré Ros. « Pour les personnes ayant un taux de cholestérol sanguin élevé, la réduction du cholestérol LDL après un régime enrichi en noix peut être beaucoup plus importante. »

Manger des noix n’augmente pas la prise de poids

« Manger une poignée de noix chaque jour est un moyen simple de promouvoir la santé cardiovasculaire. De nombreuses personnes s’inquiètent d’une prise de poids indésirable lorsqu’elles incluent des noix dans leur alimentation », a déclaré Ros. « Notre étude a révélé que les graisses saines contenues dans les noix n’ont pas fait prendre de poids aux participants. »

Selon l’American Heart Association, les noix sont particulièrement riches en acides gras oméga-3, les mêmes bonnes graisses pour le cœur que l’on trouve dans les poissons gras. Une portion consiste en une petite poignée ou 1,5 once de noix entières ou 2 cuillères à soupe de beurre de noix. L’ensemble de cette étude suggère donc que manger quotidiennement des noix est bon pour la santé en général.

Cette recherche a été publiée dans Circulation.

Source : American Heart Association
Crédit photo : iStock

Les noix réduisent la quantité de mauvais cholestérolmartinBiologie
Selon une nouvelle étude la consommation quotidienne d'environ ½ tasse de noix pendant deux ans a permis de réduire légèrement le taux de cholestérol à lipoprotéines de basse densité (LDL), appelé 'mauvais cholestérol', et de diminuer le nombre de particules LDL totales et de petites particules LDL chez des...