cibler-intestin-pour-soulager-la-polyarthrite-rhumatoïde

Des chercheurs de l’UCL ont montré que les lésions de la muqueuse intestinale jouent un rôle important dans le développement de la polyarthrite rhumatoïde, ouvrant la voie à une nouvelle approche afin de traiter cette maladie.

La polyarthrite rhumatoïde

Dans cette étude préclinique, qui a utilisé des modèles de souris et des échantillons de patients, l’équipe de recherche propose que la restauration de la barrière intestinale pourrait offrir une nouvelle approche thérapeutique pour réduire la gravité des symptômes de la polyarthrite rhumatoïde (PR).

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie chronique qui provoque des douleurs articulaires, un gonflement et une inflammation. Bien qu’ils connaissent certains des facteurs génétiques et environnementaux susceptibles d’être impliqués dans le développement de l’arthrite, les scientifiques ne comprennent toujours pas complètement ce qui déclenche cette maladie et comment elle s’accélère.

Des récentes recherches dans ce domaine explorent la façon dont les bactéries de l’intestin pourraient être impliquées dans le développement de l’arthrite, les chercheurs suggérant que la croissance des « mauvaises » bactéries dans l’intestin pourrait jouer un rôle dans le déclenchement de cette maladie.

Le coauteur principal, le professeur Claudia Mauri a déclaré : « nous voulions savoir ce qui se passait dans l’intestin et si les modifications de la muqueuse intestinale – qui agit habituellement comme une barrière pour protéger l’organisme des bactéries – sont une caractéristique de cette maladie et contribuent à son développement. »

Des résultats révélateurs

À l’aide de modèles de souris précliniques et d’échantillons de patients, l’équipe a constaté que les marqueurs sanguins des lésions intestinales étaient élevés par rapport aux personnes en bonne santé, même aux premiers stades de l’arthrite, et que ces marqueurs des lésions augmentaient avec la progression de cette  maladie. L’équipe a également montré que la muqueuse intestinale présentait des « fuites », permettant potentiellement aux bactéries de traverser la muqueuse intestinale et de pénétrer dans l’organisme, ce qui renforce l’inflammation dans l’intestin et potentiellement dans les articulations.

« Nos résultats suggèrent que la muqueuse intestinale est une cible thérapeutique. Fait important, nous avons constaté que l’utilisation de médicaments qui restaurent l’intégrité de la barrière intestinale, c’est-à-dire qui empêchent l’intestin de devenir perméable ou qui inhibent le déplacement des cellules inflammatoires vers et depuis l’intestin, pouvait réduire la gravité de l’arthrite dans des modèles précliniques », explique le professeur Mauri.

Une potentielle nouvelle stratégie pour traiter cette maladie

« Les traitements actuels de la polyarthrite rhumatoïde ne semblent pas corriger ces problèmes dans l’intestin et peuvent donc laisser le patient susceptible de réactiver cette maladie en raison de l’inflammation continue dans cette zone. À l’avenir, nous devrons évaluer l’impact thérapeutique du traitement de la muqueuse intestinale des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, en plus de celui de leurs articulations. Le maintien de la santé intestinale par le biais du régime alimentaire et d’une intervention pharmacologique pourrait constituer une nouvelle stratégie précieuse. »

Cette recherche a été publiée dans Med.

Source : University College London
Crédit photo : StockPhotoSecrets

Cibler l'intestin pour soulager la polyarthrite rhumatoïdemartinBiologie
Des chercheurs de l'UCL ont montré que les lésions de la muqueuse intestinale jouent un rôle important dans le développement de la polyarthrite rhumatoïde, ouvrant la voie à une nouvelle approche afin de traiter cette maladie. La polyarthrite rhumatoïde Dans cette étude préclinique, qui a utilisé des modèles de souris et...