les-avocats-modifient-la-répartition-de-la-graisse-du-ventre-chez-les-femmes

Un avocat par jour pourrait aider à redistribuer la graisse du ventre des femmes vers un profil plus sain, selon une nouvelle étude de l’Université de l’Illinois Urbana-Champaign et de ses collaborateurs.

Graisse sous-cutanée et graisse viscérale

Cent cinq adultes souffrant de surpoids et d’obésité ont participé à un essai contrôlé randomisé prévoyant un repas par jour pendant 12 semaines. Les femmes qui ont consommé de l’avocat dans le cadre de leur repas quotidien ont présenté une réduction de la graisse abdominale viscérale plus profonde.

« L’objectif n’était pas la perte de poids ; nous voulions comprendre l’effet de la consommation d’un avocat sur la façon dont les individus stockent leur graisse corporelle. L’emplacement de la graisse dans le corps joue un rôle important dans la santé », a déclaré Naiman Khan, professeur de kinésiologie et de santé communautaire.

« Dans l’abdomen, il existe deux types de graisse : la graisse qui s’accumule juste sous la peau, appelée graisse sous-cutanée, et la graisse qui s’accumule plus profondément dans l’abdomen, appelée graisse viscérale, qui entoure les organes internes. Les personnes présentant une proportion plus élevée de cette graisse viscérale profonde ont tendance à avoir un risque plus élevé de développer un diabète. Nous avons donc cherché à déterminer si le rapport entre la graisse sous-cutanée et la graisse viscérale changeait avec la consommation d’avocats », a déclaré Khan.

Une étude sur les effets des avocats

Les participants ont été divisés en deux groupes. L’un d’eux a reçu des repas comprenant un avocat frais, tandis que l’autre a reçu un repas comportant des ingrédients presque identiques et des calories similaires, mais ne contenant pas d’avocat. Au début et à la fin des 12 semaines, les chercheurs ont mesuré la graisse abdominale des participants et leur tolérance au glucose, une mesure du métabolisme et un marqueur du diabète.

Les femmes qui ont consommé un avocat par jour dans le cadre de leur repas ont présenté une réduction de la graisse abdominale viscérale – la graisse difficile à cibler associée à un risque plus élevé – et ont connu une réduction du rapport entre la graisse viscérale et la graisse sous-cutanée, indiquant une redistribution de la graisse loin des organes. Cependant, la répartition des graisses chez les hommes n’a pas changé, et les hommes et les femmes n’ont pas vu leur tolérance au glucose s’améliorer.

« Bien que la consommation quotidienne d’avocats n’ait pas modifié la tolérance au glucose, ce que nous avons appris, c’est qu’un régime alimentaire comprenant un avocat tous les jours a eu un impact sur la façon dont les individus stockent les graisses corporelles de manière bénéfique pour leur santé, mais les avantages étaient principalement chez les femmes », a déclaré Khan.

Les interventions diététiques et leurs effets sur les graisses

« Il est important de démontrer que les interventions diététiques peuvent moduler la répartition des graisses. Le fait d’apprendre que les avantages n’étaient évidents que chez les femmes nous renseigne un peu sur le potentiel que le sexe peut jouer dans les réponses aux interventions diététiques. »

Les chercheurs ont déclaré qu’ils espéraient mener une étude de suivi qui fournirait aux participants tous leurs repas quotidiens et examinerait d’autres marqueurs de la santé intestinale et de la santé physique pour obtenir une image plus complète des effets métaboliques de la consommation d’avocat et déterminer si la différence subsiste entre les deux sexes.

Cette recherche a été publiée dans The Journal of Nutrition.

Source : University of Illinois at Urbana-Champaign
Crédit photo : iStock

Les avocats modifient la répartition de la graisse du ventre chez les femmesmartinBiologie
Un avocat par jour pourrait aider à redistribuer la graisse du ventre des femmes vers un profil plus sain, selon une nouvelle étude de l'Université de l'Illinois Urbana-Champaign et de ses collaborateurs. Graisse sous-cutanée et graisse viscérale Cent cinq adultes souffrant de surpoids et d'obésité ont participé à un essai contrôlé...