le-réchauffement-climat-produit-une-métamorphose-des-animaux

Les endothermes, communément appelés animaux à sang chaud, ont modifié la forme de leur corps au cours du siècle dernier pour se rafraîchir en réponse à la hausse des températures mondiales.

L’impact du changement climatique

De nombreux animaux ont des parties du corps qui dépassent, comme des oreilles, des becs, des membres et des queues. Sara Ryding, de l’université Deakin, en Australie, et ses collègues ont constaté que divers animaux ont réagi à la hausse des températures mondiales en augmentant la taille de ces appendices.

« Je dirais que ces changements ne sont pas évidents à voir », explique Sara Ryding. « Vous ne tiendrez peut-être pas dans votre main un oiseau des années 1800, puis un oiseau des années 2000, et vous ne verrez pas de différence immédiate. Mais les estimations rapportées des augmentations que nous avons trouvées sont tout de même fonctionnellement importantes.  »

L’équipe a combiné les résultats d’études antérieures qui ont examiné la taille des appendices chez divers animaux à travers le monde, notamment les perroquets et les grives d’Australie, les pinsons des Galápagos, les chauves-souris chinoises et les souris européennes.

La taille des appendices 

Parmi les changements observés, citons la taille du bec chez des espèces d’oiseaux comme la roselle pourpre (Platycercus elegans), la taille des ailes chez des chauves-souris comme la grande chauve-souris à feuilles rondes (Hipposideros armiger) et la longueur accrue de la queue chez des mammifères comme la musaraigne masquée (Sorex cinereus).

Des appendices plus grands sont un moyen pour un animal d’augmenter sa surface par rapport à son volume corporel, ce qui, pour un endotherme, facilite la perte de l’excès de chaleur corporelle.

Certaines espèces, comme la rousette de Leschenault (Rousettus Leschenaultii), n’ont pas présenté ces augmentations de la taille des appendices. Cela peut s’expliquer par le fait que les appendices de ces espèces sont utilisés de manière importante par ces animaux, ce qui limite leur taille, explique Ryding.

Nous avons besoin de plus d’études

« Il y a suffisamment de preuves pour dire qu’il pourrait bien se passer quelque chose d’intéressant ici, mais je pense qu’il est trop tôt pour dire s’il s’agit d’un phénomène général qui se produit en réponse au changement climatique », déclare Thomas Reed de l’University College Cork en Irlande. « Nous avons besoin de plus d’études sur différents types d’animaux provenant de différents endroits ».

Cette recherche a été publiée dans Trends in Ecology & Evolution.

Source : New Scientist
Crédit photo : Pexels

Le réchauffement du climat produit une métamorphose des animauxmartinChangement Climatique
Les endothermes, communément appelés animaux à sang chaud, ont modifié la forme de leur corps au cours du siècle dernier pour se rafraîchir en réponse à la hausse des températures mondiales. L'impact du changement climatique De nombreux animaux ont des parties du corps qui dépassent, comme des oreilles, des becs, des...