le-sport-soulage-anémie-associée-aux-tumeurs

De nombreux patients atteints de cancer souffrent d’anémie, ce qui les rend fatigués, faibles et moins aptes à pratiquer une activité physique. Les médicaments ne soulagent que rarement ce type d’anémie. Des chercheurs de l’Université de Basel ont maintenant pu montrer ce qui cause l’anémie, et que l’exercice physique peut améliorer cette condition.

L’exercice physique

Les deux principaux symptômes sont la perte de la masse musculaire et la réduction du taux d’hémoglobine, ce qui entraîne une perte de poids, de la fatigue, de la léthargie et une diminution des performances physiques.

En outre, ces deux symptômes – l’atrophie et l’anémie – incitent de nombreux patients à prendre rendez-vous chez le médecin, ce qui aboutit ensuite au diagnostic d’une tumeur. On ne sait pas encore pourquoi le cancer cause l’atrophie musculaire et l’anémie, et le traitement est actuellement difficile.

Le fait que l’anémie entraîne une dégradation de l’état de santé général et peut avoir un impact négatif sur le déroulement du traitement du cancer souligne l’urgence d’obtenir des informations sur les causes et les médicaments potentiels.

En collaboration avec le département de biomédecine de l’Université Basel, le groupe de recherche du professeur Christoph Handschin a maintenant pu montrer dans un modèle de souris que le cancer ne déclenche pas seulement une réaction inflammatoire systémique, mais modifie aussi massivement la manipulation des lipides et autres métabolites dans le corps.

La lutte de l’organisme est infructueuse

Ces changements entraînent une destruction accrue des globules rouges liée à la tumeur. Cette étude montre que l’exercice physique normalise ces anomalies métaboliques et réduit ainsi l’anémie causée par le cancer.

L’organisme tente de contrer cette dégradation en augmentant la production de globules rouges dans la moelle osseuse et la rate – mais sans succès. Cependant, l’augmentation de la production de globules rouges est insuffisante pour prévenir l’anémie associée aux tumeurs. « Nous avons maintenant pu clarifier comment le cancer cause la dégradation des globules rouges », déclare Christoph Handschin.

« Le cancer modifie massivement le métabolisme des lipides et d’autres composés. Cela altère non seulement les globules rouges mais aussi les macrophages, causant une forte augmentation de la destruction des globules rouges par les macrophages. » Les macrophages sont un type de globules blancs et font partie du système immunitaire.

L’exercice normalise le métabolisme et atténue l’anémie

Le groupe de recherche a tenté de normaliser le métabolisme par des moyens pharmacologiques. Cependant, aucun des médicaments n’a pu améliorer de manière significative l’anémie. En revanche, l’exercice physique a permis de réguler le métabolisme dans une telle mesure que l’anémie a également diminuée.

Même l’augmentation anormale de la production de globules rouges a pu être réduite à un niveau inférieur. « L’entraînement a pu rétablir le remodelage métabolique et l’inflammation induits par la tumeur de manière suffisante pour atténuer la formation et la destruction excessives de globules rouges », a expliqué Handschin.

Cette étude apporte un éclairage nouveau sur le développement de l’anémie associée aux tumeurs. Ces résultats suggèrent que l’exercice est une thérapie utile pour les patients atteints de cancer, afin de contrer l’anémie, la fatigue et la léthargie qui y sont associées, et d’améliorer à son tour leur bien-être général et leur qualité de vie. Cela conduit également à une meilleure tolérance à la radio et à la chimiothérapie, comme cela a été établi précédemment.

Cette recherche a été publiée dans Science Advances.

Source : University of Basel
Crédit photo : Pexels

Le sport soulage l'anémie associée aux tumeursmartinBiologie
De nombreux patients atteints de cancer souffrent d'anémie, ce qui les rend fatigués, faibles et moins aptes à pratiquer une activité physique. Les médicaments ne soulagent que rarement ce type d'anémie. Des chercheurs de l'Université de Basel ont maintenant pu montrer ce qui cause l'anémie, et que l'exercice physique...