le-courant-jet-pourrait-menacer-europe-à-partir-de-2060

Le courant-jet polaire nord, une bande de vents de haute altitude qui fait le tour de l’Arctique et influence le climat de l’hémisphère nord, devrait commencer à se déplacer sensiblement dans les années 2060 si les émissions de gaz à effet de serre restent élevées, ce qui entraînerait des changements dans les températures et les précipitations, notamment en Europe.

Les effets du courant-jet

« Cela aurait des conséquences drastiques pour la société », explique Matthew Osman, de l’université de l’Arizona. « Mais la trajectoire ultime du courant-jet est encore largement sous notre contrôle ». Les observations directes de ce courant-jet polaire n’ont commencé qu’il y a quelques décennies grâce à la prolifération des satellites météorologiques, explique Matthew Osman, si bien que l’on ne savait pas très bien comment le réchauffement climatique l’affectait.

En analysant les carottes de glace du Groenland, lui et son équipe ont découvert comment la position et l’intensité moyennes du courant-jet au-dessus de l’Atlantique Nord ont évolué au cours des 1250 dernières années. La position du courant-jet détermine les trajectoires des tempêtes au-dessus de l’Atlantique Nord, qui déterminent à leur tour la température du Groenland et la quantité de neige qui y tombe.

Les résultats montrent que la position et l’intensité du courant-jet varient naturellement beaucoup. « Il semble qu’il s’agisse d’un phénomène assez aléatoire », explique M. Osman. En raison de cette variabilité, le réchauffement climatique n’a pas encore eu d’effet perceptible. La situation est comparable à celle d’une plage lorsque la marée monte : si les vagues sont grosses, il faut du temps avant que la marée montante soit évidente.

Un effet qui deviendra évident à partir de 2060

Mais les modèles climatiques prévoient que le courant-jet se déplacera vers le nord à mesure que la planète se réchauffera et que le gradient de température entre l’Arctique et les basses latitudes s’affaiblira. Les conclusions d’Osman suggèrent que cet effet commencera à devenir évident à partir de 2060. D’ici 2100, la position moyenne du courant-jet pourrait être de 1 à 3 degrés plus au nord dans les scénarios à fortes émissions.

Cela aurait un effet dramatique sur l’Europe : les régions méridionales deviendraient encore plus sèches et il y aurait encore plus de pluie ou de neige sur les régions déjà humides de la Scandinavie. Dans les scénarios d’émissions modérées, le déplacement vers le nord est réduit de moitié. Les effets sur le Royaume-Uni sont plus difficiles à prévoir car ils dépendent de l’intensité plutôt que de la position du courant-jet, explique M. Osman.

La reconstitution effectuée par l’équipe suggère que même les variations naturelles du courant-jet peuvent avoir des répercussions importantes et pourraient être à l’origine de certaines famines en Europe. Le courant-jet s’est déplacé vers le nord en 1374 et 1375, par exemple, à une époque où la sécheresse et la famine sévissaient autour de la Méditerranée.

L’intensité du courant-jet était anormalement faible en 1740, l’année où près d’un demi-million de personnes sont mortes de la famine en Irlande après avoir reçu peu de pluie pendant un an. Du 9e au 11e siècle, l’intensité du courant-jet ne représentait que 60 % de la moyenne, ce qui a entraîné un réchauffement des températures au Groenland. C’est à cette époque que l’île a été colonisée par les Vikings.

Le réchauffement climatique a déjà un impact sur le courant-jet

Certains chercheurs pensent que le réchauffement climatique a déjà pour effet d’affaiblir le courant-jet, les grandes boucles qui persistent pendant des jours ou des semaines entraînant des extrêmes inhabituels de chaleur et de froid, comme la vague de froid qui a frappé le Texas au début de cette année. L’étude d’Osman a porté sur des moyennes annuelles et n’est donc pas directement comparable aux recherches portant sur des périodes beaucoup plus courtes, dit-il.

Cette recherche a été publiée dans PNAS.

Source : New Scientist
Crédit photo : Unsplash

Le courant-jet pourrait menacer l'Europe à partir de 2060martinChangement Climatique
Le courant-jet polaire nord, une bande de vents de haute altitude qui fait le tour de l'Arctique et influence le climat de l'hémisphère nord, devrait commencer à se déplacer sensiblement dans les années 2060 si les émissions de gaz à effet de serre restent élevées, ce qui entraînerait des...