un-casque-et-autres-systèmes-de-protection-inspiré-un-coquillage

Imaginez qu’il existe des caques de protection qui restent généralement souples et confortables, mais qui peuvent se durcir instantanément en cas de besoin. Une telle technologie pourrait un jour être possible, grâce à une nouvelle compréhension de la coquille d’un minuscule animal.

Un système de protection inspiré d’un coquillage

Les brachiopodes sont de petites créatures marines qui ressemblent beaucoup aux mollusques, mais qui ne leur sont en fait pas étroitement apparentées. Un brachiopode africain, connu sous le nom de Discinisca tenuis, présente une caractéristique particulièrement intéressante : sa coquille extérieure protectrice est souple et flexible dans l’eau, mais devient dure une fois sèche.

Dans une récente étude, une équipe internationale de scientifiques a utilisé un procédé appelé cryo-tomographie pour analyser certaines de ces coquilles, qui ne font qu’un demi-millimètre d’épaisseur environ. Il s’est avéré que ces coquilles ont une structure de type mur de briques, dans laquelle les « briques » sont des nanocristaux d’un minéral fluoroapatite (semblable à l’émail des dents), tandis que le « mortier » qui relie ces briques est constitué de molécules organiques comme la chitine et diverses protéines.

Ses propriétés changent rapidement 

Lorsque ce mortier est sec, il maintient les briques ensemble de manière rigide et inflexible. En revanche, lorsque le mortier est humide, il devient rapidement mou, ce qui permet aux briques de glisser les unes contre les autres. Un réseau de pores à l’intérieur de la coquille aide à guider l’eau dans le mortier, facilitant ainsi le processus.

On pense que cette qualité peut aider les groupes de Discinisca tenuis à survivre dans leur habitat naturel. Lorsque ces créatures sont exposées à l’air pendant les marées basses, leur coquille durcit pour offrir une protection contre les prédateurs et les éléments. En revanche, lorsqu’elles sont immergées, leur coquille se ramollit afin que les brachiopodes adjacents ne s’endommagent pas mutuellement lorsqu’ils se balancent dans les vagues.

Les scientifiques espèrent que cette technologie inspirée de ce mécanisme pourra un jour être utilisée dans des applications telles que les casques de sport adaptés, les épaulettes ou d’autres vêtements de protection.

Cette recherche a été publiée dans Nature Communications.

Source : Paul Scherrer Institute
Crédit photo : Pexels

Un casque et autres systèmes de protection inspiré d'un coquillagemartinTechnologie
Imaginez qu'il existe des caques de protection qui restent généralement souples et confortables, mais qui peuvent se durcir instantanément en cas de besoin. Une telle technologie pourrait un jour être possible, grâce à une nouvelle compréhension de la coquille d'un minuscule animal. Un système de protection inspiré d'un coquillage Les brachiopodes...