aucune-association-entre-les-noix-et-le-gain-de-poids

Des chercheurs de l’Université de Toronto ont découvert que les noix ne contribuent pas à la prise de poids.  Cette recherche fournit des preuves supplémentaires que les préoccupations de longue date concernant les noix et la prise de poids – que l’on retrouve souvent dans les médias populaires et les directives nutritionnelles cliniques – sont injustifiées, affirment les chercheurs.

Une bonne option pour plusieurs personnes

« Dans l’ensemble, nous avons constaté qu’il n’y a pas d’association entre les fruits à coque et la prise de poids, et en fait, certaines analyses ont montré qu’une consommation plus élevée de fruits à coque était associée à des réductions du poids corporel et du tour de taille », a déclaré l’auteur principal, Stephanie Nishi, doctorate en sciences de la nutrition.

« Cette étude confirme vraiment l’idée que les noix peuvent être une bonne option pour les personnes atteintes de diabète ou présentant un risque cardiovasculaire, mais aussi pour tous les individus en général dans le cadre d’un plan d’alimentation sain, sans mise en garde. »

Les chercheurs ont regroupé les résultats de 121 essais cliniques et études prospectives, avec plus d’un demi-million de participants au total. Ils ont ensuite utilisé un système largement accepté appelé GRADE (Grading of Recommendations Assessment, Development and Evaluation) pour évaluer la qualité de ces études.

« Nous avons constaté que le degré de certitude des preuves était élevé pour les essais et modéré pour les études d’observation », a déclaré John Sievenpiper, chercheur principal de cette étude et professeur associé des sciences nutritionnelles.

« C’est une bonne indication de l’absence d’effet néfaste des fruits à coque par rapport à la prise de poids – pas plus que d’autres aliments – et il peut effectivement y avoir un avantage de perte de poids en plus des autres avantages largement reconnus des fruits à coque pour la santé. »

Les noix dans le cadre d’une approche saine de l’alimentation

De nombreuses directives nutritionnelles et cliniques concernant le diabète et les maladies cardiaques recommandent les noix dans le cadre d’une approche saine de l’alimentation. Il s’agit notamment des modèles alimentaires méditerranéen, végétarien ou à base de plantes et DASH (Dietary Approaches to Stop Hypertension).

Pourtant, la consommation mondiale de fruits à coque est bien inférieure à ces recommandations, et lorsque les gens atteignent cette barre, c’est souvent par le biais des cacahuètes. Une portion type de fruits à coque représente 28 à 42 grammes, soit ce qui tient dans la paume d’une main d’adulte – et de nombreuses recommandations suggèrent une portion par jour.

« Nous avons vu la consommation de noix augmenter dans certaines régions au cours de la dernière décennie, notamment dans les pays à revenu moyen et élevé, mais la plupart des gens pourraient davantage prendre conscience de leurs bienfaits », a déclaré Sievenpiper, ajoutant qu’il en mange plus d’une poignée la plupart des jours. « Il est toujours bon de mettre en pratique ce que l’on prêche », a-t-il ajouté.

Elle consomme maintenant des noix

« Je n’avais pas l’habitude de manger beaucoup de noix, mais maintenant je suis entouré d’amandes et de macadamias – donc j’en mange davantage », a déclaré Nishi. « Surtout en raison des preuves soutenant leurs avantages pour la santé, mais aussi en raison de leur polyvalence dans la cuisine et sur le pouce. »

Cette recherche a été publiée dans Obesity Reviews.

Source : University of Toronto
Crédit photo : iStock