une-étrange-naine-blanche-défie-toute-explication

Appelé DES J2147-4035, l’objet est situé à environ 90 années-lumière de la Terre. Il est à la fois extrêmement faible et extrêmement froid pour un objet de ce type – sa température n’est probablement que de quelques milliers de degrés.

Une naine blanche très froide

C’est plus froid que presque toutes les autres naines blanches connues. Sa froideur suggère qu’elle a environ 10 milliards d’années, mais comme notre région de la galaxie est composée d’étoiles beaucoup plus jeunes, DES J2147-4035 a laissé les scientifiques perplexes.

« C’est quelque chose que nous n’avons jamais vu auparavant », déclare Kevin Apps, un astronome amateur du Royaume-Uni qui a découvert cet objet. « Pour être tout à fait franc, nous ne sommes pas vraiment sûrs de ce que c’est ».

Les naines blanches se forment lorsque des étoiles comme notre Soleil épuisent leur combustible, expulsant leurs enveloppes extérieures de matière et laissant derrière elles leurs noyaux. Ces noyaux se refroidissent ensuite avec le temps. On estime que DES J2147-4035 a une masse égale à 70 % de celle de notre Soleil, mais qu’elle tient dans une sphère plus petite que la Terre.

Elle était passée inaperçue 

Elle a été observée par quatre études distinctes du ciel nocturne, dont le télescope spatial Gaia de l’Agence spatiale européenne, mais elle était passée inaperçue jusqu’à maintenant en raison du volume considérable de données produites par ces études.

Son âge est compatible avec celui des étoiles anciennes que l’on trouve dans un halo extérieur entourant notre galaxie. « Mais elle fait partie du disque de la galaxie, qui n’est pas censé contenir des objets de cet âge », explique M. Apps. Lorsque l’étoile qui est devenue cette naine blanche s’est formée, elle était probablement « proche de l’âge de l’univers », ajoute-t-il, ce qui ajoute au mystère.

Sa nature demeure pour le moment inconnu

Des analyses plus poussées avec des télescopes pourraient nous en apprendre davantage. « Il pourrait s’avérer qu’il s’agit de l’exemple le plus proche d’un type inhabituel de naine blanche que nous n’avons jamais vu auparavant », explique M. Apps. « Elle pourrait ne pas s’être formée, avoir évolué ou même être composée du même matériau que les naines blanches normales ».

Cette recherche a été pré-publiée dans arXiv.

Source : New Scientist
Crédit photo : iStock