un-traitement-cellulaire-pou-lutter-contre-le-vieillissement

Une équipe internationale de chercheurs a identifié une nouvelle méthode pour éliminer les cellules sénescentes, ce qui pourrait transformer les traitements contre le vieillissement et les maladies connexes.

Éliminer de manière ciblée des cellules sénescentes

Des scientifiques de la santé basés à l’université de Leicester ont collaboré avec plusieurs universités, et avec la société pharmaceutique Abzena pour mettre au point une façon d’éliminer de manière ciblée des cellules sénescentes à l’aide d’un traitement par anticorps novateur.

La sénescence cellulaire est un phénomène irréversible qui se produit lorsque le processus naturel de division cellulaire s’arrête dans les tissus humains. On pense qu’elle contribue au développement du vieillissement, ainsi qu’à diverses maladies liées au vieillissement, notamment la maladie d’Alzheimer, le diabète de type 2 et divers cancers.

On sait que, dans des spécimens de laboratoire, l’élimination des cellules sénescentes des tissus, ralentit la dégénérescence liée au vieillissement et prolonge la durée de vie. Le défi consiste à trouver un moyen de le faire chez l’homme.

Ils utilisent un conjugué d’anticorps-médicament

Les chercheurs ont maintenant mis au point une nouvelle méthode pour éliminer les accumulations de ces cellules sénescentes, en utilisant des anticorps comme « bombes intelligentes » conçues pour les reconnaître et les tuer. Un conjugué d’anticorps-médicament (un anticorps chargé d’un médicament) a été conçu contre un marqueur membranaire des cellules sénescentes, précédemment décrit par les auteurs, et s’est révélé efficace pour les éliminer spécifiquement.

Le Dr Salvador Macip, professeur associé et auteur correspondant de cette étude, a déclaré : « les sénolytiques constituent une nouvelle classe de médicaments ayant un grand potentiel pour améliorer le vieillissement. Cependant, ceux que nous avons trouvés jusqu’à présent sont assez peu spécifiques et peuvent donc avoir des effets secondaires importants. C’est pourquoi on s’intéresse beaucoup à une deuxième génération de médicaments, les sénolytiques ciblés, qui devraient éliminer les cellules sénescentes sans affecter le reste.

« En copiant une idée déjà utilisée dans les thérapies contre le cancer, nous avons modifié un anticorps pour qu’il puisse reconnaître ces cellules et leur délivrer spécifiquement une charge toxique. », explique Macip.

Une preuve de concept très intéressante

Les résultats de cette étude de preuve de concept vont maintenant servir de base à d’autres études sur les traitements ciblés de la sénescence, ce qui pourrait représenter une amélioration considérable dans le traitement des maladies liées au vieillissement.

Cette recherche a été publiée dans Scientific Reports.

Source : University of Leicester
Crédit photo : iStock