une-exoplanète-a-survécu-à-la-mort-de-son-étoile

Une exoplanète géante semblable à Jupiter qui a survécu à la mort de son étoile a donné aux astronomes un aperçu de l’avenir lointain de notre système solaire.

Elle gravite autour d’une naine blanche

Cette planète, connue sous le nom de MOA-2010-BLG-477Lb, a été repérée pour la première fois en 2010, mais maintenant Joshua Blackman de l’Université de Tasmanie en Australie et ses collègues ont confirmé qu’elle gravite autour d’une naine blanche; le vestige stellaire laissé lorsque des étoiles comme notre Soleil n’ont plus de carburant pour brûler.

Des planètes semblables à Jupiter ont déjà été repérées autour de naines blanches, ce qui laisse supposer qu’elles peuvent survivre à cette transformation spectaculaire, mais elles étaient beaucoup plus proches de leur étoile, ce qui suggère un changement de position important. C’est la première fois qu’une telle planète a été vue dans son orbite d’origine.

Les astronomes ont d’abord découvert cette planète et son étoile hôte grâce à un phénomène de microlentillage. Ces phénomènes se produisent lorsqu’un objet, tel qu’une planète ou une étoile, se déplace devant une autre étoile et que son champ gravitationnel amplifie la lumière de l’étoile d’arrière-plan, la faisant apparaître plus brillante.

L’étude de ce changement de lumière peut révéler les caractéristiques de l’objet d’avant-plan. Etienne Bachelet, de l’université de Toulouse (France), et ses collègues ont analysé un événement de microlentillage en 2010 pour identifier une étoile d’avant-plan similaire à notre Soleil, appelée MOA-2010-BLG-477L, accompagnée d’une planète, MOA-2010-BLG-477Lb.

Des observations de suivi de cette région

Blackman et son équipe ont entrepris des observations de suivi de cette région entre 2015 et 2018 à l’observatoire Keck à Hawaï. « Ce que nous nous attendions à voir, c’était deux étoiles, l’étoile au premier plan [MOA-2010-BLG-477L] et l’arrière-plan séparément », explique Blackman, car ces deux étoiles auraient continué sur leurs trajectoires individuelles. « Mais dans ce cas, nous ne l’avons pas fait, car cette étoile était trop faible ».

Les chercheurs ont réalisé que MOA-2010-BLG-477L devait être une naine blanche, et non une étoile semblable au Soleil comme on le pensait auparavant. Grâce aux données de l’événement de microlentillage de 2010 et à un échantillon de 130 naines blanches, l’équipe a estimé la masse de l’étoile à environ 0,53 fois celle du Soleil et la masse de sa planète à environ 1,4 fois celle de Jupiter. Cette exoplanète orbite à 2,8 fois la distance de la Terre au Soleil. Jupiter tourne autour du Soleil à 5,2 fois la distance de la Terre.

« Cette étude est un instantané de l’avenir du système solaire », déclare M. Blackman, car elle permet de mieux comprendre comment Jupiter et les autres planètes extérieures se comporteront après la mort de notre propre Soleil.

Une détection importante

Christopher Manser, de l’Imperial College de Londres, déclare : « il s’agit d’une détection importante dans le domaine des systèmes planétaires à naine blanche, car c’est la première détection directe d’un corps planétaire orbitant à une distance similaire à celle de Mars et Jupiter dans notre propre système solaire. »

Cette recherche a été publiée dans Nature.

Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay