étranges-nuages-de-poussière-gravitent-autour-une-étoile

Autour d’une étoile située à environ 2300 années-lumière, quelque chose d’étrange se passe. Un objet tourne autour de l’étoile et bloque la lumière, mais la taille et la forme de cette chose semblent changer constamment et les astronomes ne savent pas de quoi il s’agit.

Quelque chose bloque la lumière

Brian Powell, du Goddard Space Flight Center de la NASA dans le Maryland, et ses collègues ont repéré un modèle étrange dans la lumière d’un système d’étoiles binaires appelé TIC 400799224 en utilisant le satellite Transiting Exoplanet Survey. Ils ont découvert qu’environ une fois tous les 19,8 jours, quelque chose passait entre les deux étoiles et le satellite, bloquant la lumière de ces étoiles.

L’atténuation était différente à chaque fois, variant de quelques pour cent à environ 25 pour cent. La durée de ces éclipses était également variable, pouvant aller jusqu’à deux jours. Parfois, alors que 19,8 jours s’étaient écoulés et que les chercheurs s’attendaient à voir une nouvelle baisse de luminosité, rien ne se produisait.

Nous n’avons jamais rien vu de tel. « Parfois l’objet obscurcissant est présent, parfois il ne l’est pas, parfois il est beaucoup plus grand que d’autres fois », explique Powell. « Cela rend ce phénomène particulièrement intéressant, car nous ne voyons pas ce comportement chez les planètes – elles ne changent pas simplement de forme, ou disparaissent parfois. »

D’énormes nuages de poussière

Au lieu de cela, les chercheurs soupçonnent que quelque chose émet régulièrement d’énormes nuages de poussière, qui pourraient changer de forme et se dissiper lorsqu’ils gravitent autour de l’une de ces étoiles. Pour créer les signaux observés, ce qui est à l’origine de ces nuages doit émettre environ 3 millions de kilogrammes de poussière chaque seconde.

Si vous retiriez la poussière de la planète naine Cérès à ce rythme, elle ne durerait qu’environ 8000 ans. Cela peut sembler long, mais en matière astronomique, c’est extraordinairement rapide, ce qui rend difficile l’explication du signal par un seul objet émetteur de poussière.

Selon M. Powell, l’explication la plus probable est que deux objets ou plus s’entrechoquent de façon répétée en orbite. « Nous n’avons pas une idée très claire de ce qu’est cet objet, mais il semble que quelque chose s’écrase », explique-t-il. Pour déterminer ce qui se pulvérise exactement, il faudra effectuer d’autres observations sur de nombreuses périodes de 19,8 jours.

Cette recherche a été pré-publiée dans arXiv.

Source : New Scientist
Crédit photo : Pixabay