un-bandage-intelligent-pour-traiter-les-plaies-chroniques

Le maintien des niveaux d’humidité optimaux pourrait être essentiel pour permettre aux plaies chroniques de guérir. Cependant, les cliniciens n’ont actuellement aucun moyen de vérifier ces niveaux d’humidité sans retirer un pansement, ce qui pourrait perturber le processus de guérison. Une nouvelle étude présente un pansement intelligent qui peut mesurer et transmettre sans fil les données d’humidité de la plaie en temps réel. Cette technologie pourrait être un outil utile dans le traitement des plaies chroniques.

Un pensement avec un capteur

Ce nouveau « pansement intelligent » contient un capteur qui peut mesurer de manière très précise les niveaux d’humidité d’une plaie, puis transmettre les données à un smartphone, sans que les médecins ne retirent le pansement. À l’avenir, en modifiant la géométrie et les matériaux du bandage, les chercheurs pourront peut-être l’ajuster avec précision pour s’adapter à différents types de plaies. Cette technologie pourrait aider les médecins à surveiller les plaies plus facilement et plus efficacement.

Les plaies chroniques peuvent être une source de souffrance et d’incapacité importantes pour les patients. Il est difficile de guérir de telles plaies et de nombreux facteurs peuvent affecter la cicatrisation, notamment la température, les niveaux de glucose et d’acidité. Cependant, l’un des plus importants est le taux d’humidité. Trop sec, et le tissu peut se dessécher; trop humide, et il peut devenir blanc et ridé, comme dans un bain. Ces deux situations perturbent le processus de guérison.

Cependant, si un médecin souhaite vérifier les niveaux d’humidité d’une plaie, il doit retirer le pansement, ce qui pourrait endommager le tissu cicatrisant délicat. Ces problèmes ont inspiré ce nouveau pansement intelligent, comme moyen de surveiller les niveaux d’humidité d’une plaie de manière non invasive. Le choix des matériaux était un défi, car les pansements doivent être biocompatibles, jetables et peu coûteux.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Pour y parvenir, les chercheurs ont appliqué un polymère conducteur appelé poly(3,4-éthylènedioxythiophène):le sulfonate de polystyrène (PEDOT:PSS) sur une gaze en utilisant une technique appelée sérigraphie, puis ont incorporé cette gaze avec des matériaux de bandage disponibles dans le commerce. L’idée est que les changements dans le niveau d’humidité de la plaie provoquent un changement dans un signal électrique mesuré par un capteur.

« Le PEDOT:PSS est un polymère semi-conducteur organique qui peut être facilement déposé sur plusieurs substrats comme une encre standard », a expliqué le Dr Marta Tessarolo de l’Université de Bologne, auteur de cette étude. « Nous avons également incorporé une étiquette RFID bon marché, jetable et compatible avec les bandages, similaire à celles utilisées pour les étiquettes de sécurité des vêtements, dans ce patch. L’étiquette peut communiquer sans fil les données des niveaux d’humidité avec un smartphone, permettant au personnel de santé de savoir quand un pansement doit être changé.

Optimiser le capteur

« Nous avons développé une gamme de bandages avec différentes couches et différentes propriétés et caractéristiques d’absorption », a déclaré le Dr Luca Possanzini, un autre auteur de l’Université de Bologne. « L’idée est que chaque type de plaie pourrait avoir son propre pansement, des plaies à exsudation lente aux plaies très exsudatives, telles que les brûlures et les ampoules. Cependant, nous devrons optimiser davantage la géométrie du capteur et déterminer ses valeurs pour une guérison optimale avant de pouvoir appliquer notre technologie à divers types de plaies. »

Cette recherche a été publiée dans Frontiers in Physics.

Source : Frontiers
Crédit photo : iStock