diagnostiquer-la-jaunisse-un-nouveau-né-en-un-clin-en un-œil

Imaginez un système capable de détecter en une seconde si un nouveau-né a la jaunisse, une affection qui touche 60 % des nourrissons et qui, dans les cas graves, peut entraîner des lésions cérébrales et une perte d’audition. Imaginez maintenant que ce système déclenche immédiatement un traitement et prévient une infirmière par SMS. Grâce à des chercheurs d’Irak et d’Adélaïde, ces trois scénarios sont maintenant possibles.

Un logiciel d’imagerie

Des ingénieurs de l’université d’Australie du Sud et de la Middle Technical University ont conçu un logiciel d’imagerie capable de diagnostiquer avec précision la jaunisse en un clin d’œil, d’allumer automatiquement une lumière LED bleue pour la contrer et d’envoyer le diagnostic par SMS au personnel soignant.

La jaunisse est une maladie courante chez les nouveau-nés, en particulier chez les prématurés, qui se caractérise par une surcharge du sang en un pigment jaune orangé appelé bilirubine. Normalement, elle disparaît rapidement lorsque le foie est suffisamment mature pour l’éliminer de l’organisme.

Cependant, dans les cas graves de jaunisse, causés par l’anémie falciforme, les troubles sanguins et l’absence de certaines enzymes, la photothérapie est normalement utilisée pour traiter cette maladie, en utilisant une lumière bleue fluorescente pour décomposer la bilirubine dans la peau du bébé.

Un dépistage non invasif

Le professeur Javaan Chahl, ingénieur en télédétection, explique que la jaunisse est particulièrement répandue dans les pays en développement, où l’on manque souvent d’équipement ou de personnel médical qualifié pour la traiter efficacement. « Grâce à des techniques de traitement d’images extraites des données capturées par une caméra, nous pouvons dépister la jaunisse chez les nouveau-nés de manière non invasive, avant de procéder à une analyse de sang », explique le professeur Chahl.

« Lorsque le taux de bilirubine atteint un certain seuil, un microcontrôleur déclenche une photothérapie par LED bleue et envoie les détails à un téléphone portable. Cela peut être fait en une seconde, littéralement, ce qui peut faire toute la différence dans les cas graves, où des lésions cérébrales et une perte d’audition peuvent survenir si le traitement n’est pas administré rapidement. »

De très bons résultats

Les chercheurs ont testé ce système dans une unité de soins intensifs à Mossoul, en Irak, sur 20 nouveau-nés diagnostiqués avec une jaunisse. Un deuxième ensemble de données a permis de capturer 16 images de nouveau-nés, dont cinq étaient en bonne santé et les autres atteints de jaunisse. Ce système a également été testé avec succès sur quatre autres mannequins à la peau blanche et brune, avec et sans pigmentation de la jaunisse.

« Des recherches antérieures utilisant des capteurs pour trouver un moyen non invasif de détecter la jaunisse ont échoué. Les méthodes testées se sont avérées peu fiables, coûteuses, inefficaces et, dans certains cas, ont provoqué des infections et des allergies lorsque les capteurs devaient entrer en contact avec la peau », explique le professeur Chahl.

Un diagnostic très précis de la jaunisse

« Notre système surmonte ces obstacles en détectant immédiatement la jaunisse sur la base d’une nouvelle représentation numérique de la couleur, ce qui permet un diagnostic très précis à un coût relativement faible. Il pourrait être largement utilisé dans les hôpitaux du monde entier et les centres médicaux où les installations de laboratoire et le personnel médical qualifié ne sont pas disponibles. »

Cette recherche a été publiée dans Designs.

Source : University of South Australia
Crédit photo : Pixabay