un-tissu-de-camouflage-inspiré-des-pieuvres-peut-changer-de-couleur

De nombreux matériaux de camouflage sont limités par le besoin d’énergie ou de capteurs externes, car ils enregistrent effectivement une vidéo de ce qui se trouve derrière un objet à cacher et l’affichent sur le devant. Au lieu de cela, un nouveau matériau inspiré des pieuvres et des calamars fait briller une torche infrarouge sur un objet pour qu’il s’harmonise avec son environnement.

Un nouveau matériau

Xuesong Jiang, de l’université Jiao Tong de Shanghai, en Chine, et ses collègues ont créé ce matériau à partir de deux couches, chacune ayant un taux de dilatation thermique différent. Une couche est imprégnée de pigments de couleurs mélangées et l’autre est faite pour être de la même couleur que le fond.

Lorsque ce matériau est refroidi, les couches ont des tensions différentes, ce qui entraîne la formation de minuscules rides et plis à la surface. La lumière projetée sur la surface réchauffe les couches, ce qui les fait se dilater à des vitesses différentes et rend ces deux matériaux à nouveau lisses.

La création et l’élimination de ces rides permettent de contrôler la couleur de la lumière réfléchie. À l’état froissé, un spectre mixte de couleurs vives est réfléchi, mais lorsque ce matériau se lisse, la couleur réfléchie correspond à l’arrière-plan, et ce qui est revêtu du matériau devient camouflé.

Des uniformes de camouflage adaptatifs

Comme ce système n’utilise ni capteurs ni énergie, les chercheurs pensent qu’il pourrait permettre de créer des uniformes de camouflage adaptatifs peu coûteux. L’armée américaine a déjà lancé un appel à propositions pour des tenues de camouflage portables dotées de capacités de type caméléon.

Cette recherche a été publiée dans PNAS.

Source : New Scientist
Crédit photo : Unsplash