Technologie Média

Les femmes enceintes vaccinées contre la grippe protègent leurs bébés

biologie 14 janvier 2022

les-femmes-enceintes-vaccinées-contre-la-grippe-protègent-leurs-bébés

Selon une vaste étude australienne, les bébés ont deux tiers de moins de risques de contracter la grippe au cours de leurs six premiers mois de vie si leur mère a été vaccinée contre la grippe pendant sa grossesse.

La vaccination protège les nourrissons 

La grippe peut être particulièrement dangereuse pour les jeunes enfants car leur système immunitaire est encore en développement. Aux États-Unis, 12 enfants de moins de 6 mois sont morts de la grippe au cours de la saison 2019-20.

De nombreux pays recommandent désormais de se faire vacciner contre la grippe pendant la grossesse, car les anticorps protecteurs sont transmis au fœtus. « Cela signifie que lorsqu’ils naissent, ils ont un stock d’anticorps qui contribue à les protéger contre la grippe », explique Damien Foo, de l’université Curtin à Perth, en Australie.

Pour mesurer cet effet protecteur, Foo et ses collègues ont étudié 125 000 enfants nés entre 2012 et 2016 en Australie -Occidentale, où des vaccins gratuits contre la grippe sont proposés pendant la grossesse depuis 2010.

Des résultats révélateurs

Les enfants dont les mères ont reçu un vaccin contre la grippe pendant la grossesse avaient 67 % moins de risques d’attraper la grippe et 61 % moins de risques d’être hospitalisés à cause de la grippe au cours de leurs six premiers mois de vie, par rapport à ceux dont les mères n’ont pas été vaccinées.

Cet effet protecteur n’a pas duré au-delà de six mois, probablement parce que les anticorps que les bébés reçoivent de leur mère s’amenuisent avec le temps, explique le docteur Foo. « Mais cela n’a pas d’importance, car les bébés peuvent se faire vacciner contre la grippe dès l’âge de six mois », ajoute-t-il.

Cette étude vient s’ajouter aux preuves de plus en plus nombreuses des avantages de la vaccination contre la grippe pendant la grossesse, mais de nombreuses femmes enceintes doutent encore à se faire vacciner en raison de problèmes de sécurité, selon M. Foo. Seulement 45 % des femmes enceintes au Royaume-Uni et 60 % aux États-Unis se font vacciner contre la grippe chaque année.

Les vaccins in utero seraient sans danger 

De nombreuses données montrent que l’exposition aux vaccins contre la grippe in utero est sans danger et n’augmente pas le risque de fausse couche, de naissance prématurée, d’anomalies congénitales ou d’effets indésirables sur l’enfance, bien que peu d’études aient suivi les enfants au-delà de 6 mois.

Selon M. Foo, cela suggère qu’il faut faire davantage pour encourager l’adoption du vaccin contre la grippe pendant la grossesse. « Le consensus est que les avantages sont importants et que les risques sont faibles », ajoute-t-il.

Cette étude a été publiée dans Vaccine.

Source : New Scientist
Crédit photo : StockPhotoSecrets