Zuckerberg est très désolé mais il n’a absolument pas l’intention de changer
Moins d'un mois après que Mark Zuckerberg eut présenté ses excuses au Congrès pour son incapacité à empêcher Cambridge Analytica de voler les données privées des millions d'utilisateurs, il se retrouva à nouveau sous le feu des projecteurs. Cette fois, cependant, c'était un projecteur qu'il contrôlait: F8; la conférence annuelle…