Une saine alimentation protègerait les fonctions cognitives

, Société https://farm8.staticflickr.com/7910/33460911118_ddb1921df5_b.jpg https://farm8.staticflickr.com/7910/33460911118_ddb1921df5_b.jpg Technologie Média 0 https://technologiemedia.net/2019/03/10/une-saine-alimentation-protegerait-les-fonctions-cognitives/#respond
983

régime-alimentaire-congnition-adulte

Avoir une alimentation riche en fruits et légumes, modérée en noix, en poisson et en alcool, faible en viande et en produits laitiers riches en matières grasses est associé à de meilleures performances cognitives à un âge moyen, selon une étude publiée dans Neurology, le journal médical de l’American Academy of Neurology. Les capacités cognitives comprennent les capacités de réflexion et d’avoir une bonne mémoire.

Une saine alimentation serait bonne pour nos facultés cognitives

« Nos résultats indiquent que le maintien de bonnes pratiques alimentaires à l’âge adulte peut aider à préserver la santé du cerveau à la quarantaine », a déclaré l’auteure de l’étude, Claire T. McEvoy, Ph.D., de l’Université Queen’s à Belfast, en Irlande du Nord. Cette étude a été menée auprès de 2 621 personnes âgées de 25 ans en moyenne au début, suivies pendant 30 ans.  On leur a posé des questions sur leur alimentation au début de l’étude, puis sept et vingt ans plus tard. Les fonctions cognitives des participants ont été testées deux fois, à l’âge de 50 et 55 ans.

Les habitudes alimentaires des participants ont été évaluées pour déterminer leur degré d’adhésion à trois régimes alimentaires sains pour le cœur: le régime méditerranéen, le régime DASH (approches diététiques visant à enrayer l’hypertension artérielle) et le score de qualité du régime conçu dans le cadre de cette étude intitulé le régime CARDIA a priori le niveau de qualité de l’alimentation, ou APDQS.

Le régime méditerranéen met l’accent sur les grains entiers, les fruits, les légumes, les graisses saines non saturées, les noix, les légumineuses et le poisson, et limite la viande rouge, la volaille et les produits laitiers gras. Le régime DASH met l’accent sur les céréales, les légumes, les fruits, les produits laitiers faibles en gras, les légumineuses et les noix et limite la viande, le poisson, la volaille, les matières grasses totales, les acides gras saturés, les sucreries et le sodium.

Le dernier régime APDQS met l’accent sur les fruits, les légumes, les légumineuses, les produits laitiers faibles en gras, le poisson et l’alcool modéré, et limite les aliments frits, les collations salées, les bonbons, les produits laitiers riches en matières grasses et les boissons non alcoolisées sucrées.

Trois groupes sur le niveau d’adhérence à trois régimes

Pour chaque régime, les participants à cette étude ont été divisés en trois groupes – un score d’adhérence faible, moyen ou élevé – en fonction du degré de suivi du régime. Les chercheurs ont découvert que les personnes qui suivaient le régime méditerranéen et le régime APDQS, mais pas le régime DASH, présentaient une diminution de leur fonction cognitive au cours des cinq dernières années à âge un moyen.

Les personnes ayant une bonne adhésion au régime méditerranéen étaient 46% moins susceptibles d’avoir de mauvaises capacités de réflexion que celles ayant une faible adhésion au régime. Sur les 868 personnes du groupe supérieur, 9% avaient de faibles capacités de réflexion, contre 29% des 798 personnes du groupe inférieur.

Les personnes ayant une grande adhésion au régime APDQS étaient 52% moins susceptibles que leurs homologues de moins bien penser. Sur les 938 personnes du groupe supérieur, 6% avaient de faibles capacités de réflexion, contre 32% des 805 personnes du groupe inférieur. Les résultats ont été ajustés pour tenir compte d’autres facteurs susceptibles d’influer sur la fonction cognitive, tels que le niveau d’éducation, le tabagisme, le diabète et l’activité physique.

De grandes différences quant à la consommation de fruits 

McEvoy a noté de grandes différences dans la consommation de fruits et légumes entre les groupes bas et élevés pour les régimes. Pour le régime méditerranéen, le groupe à faible teneur en fruits consommait en moyenne 2,3 portions de fruits par jour et 2,8% de légumes, contre 4,2 portions de fruits et 4,4% de légumes pour le groupe élevé. Pour le régime APDQS, le groupe faible a mangé 2,7 portions de fruits et 4,3% de légumes, comparé à 3,7 et 4,4 pour le groupe élevé.

McEvoy a déclaré que cette étude ne montre pas qu’un régime alimentaire sain pour le cœur entraîne de meilleures capacités de réflexion; il montre seulement une association entre les deux. On ignore pourquoi le régime DASH n’a pas montré de lien avec de meilleures capacités de réflexion.

« L’une des possibilités est que le DASH ne considère pas la consommation modérée d’alcool comme faisant partie du régime alimentaire, contrairement aux deux autres régimes », a déclaré McEvoy. « Il est possible que la consommation modérée d’alcool dans le cadre d’un régime alimentaire sain soit importante pour la santé du cerveau à un âge moyen, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ces résultats. »

Une alimentation bonne pour le cœur serait la solution la plus simple

McEvoy a poursuivi: « bien que nous ne connaissions pas encore le régime alimentaire idéal pour la santé du cerveau, le passage à une alimentation saine pour le cœur pourrait être un moyen relativement facile et efficace de réduire le risque de développer des problèmes de mémoire avec l’âge. »

Bien qu’il soit possible d’ajuster certains facteurs susceptibles d’affecter la pensée et la mémoire, d’autres facteurs pourraient également avoir une incidence sur les résultats qui n’ont pas été identifiés, selon McEvoy.

Source : American Academy of Neurology
Crédit photo sur Unslpash : Brooke Lark

https://farm8.staticflickr.com/7910/33460911118_ddb1921df5_b.jpg